Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2003 1 29 /12 /décembre /2003 17:15

Nous sommes devant la triple nécessité :

- d’apprendre à nous écouter,

- sur des valeurs « qui visent essentiellement un renforcement du pouvoir des populations les plus fragiles » (Loïc Blondiaux – Le nouvel esprit de la démocratie – éd° La république des idées / Seuil – mars 2008),

- tout en apprenant la brièveté dans nos prises de parole.



Et évidemment pour moi il existe une 4ème nécessité : anticiper l'après pétrole.

La difficulté est d’autant plus grande que cette parole nous échappe fortement au regard d’autres cultures plus orales comme au Brésil (L’indien qui est en moi, d’Adalberto Barreto*) : en conséquence lorsque nous avons cette parole nous sommes tentés d’en abuser pour rattraper le temps de parole perdu.



Comment apprendre la concision ?

- en l’affichant clairement comme objectif et nécessité ;

- en légitimant nos interventions pour arrêter verbalement qui abusera de son temps de parole ;

- en s’exerçant à planifier nos interventions orales avant de prendre la parole ;

- en modulant nos exigences selon le degré d’adaptation de chacun ;

- un mettant en place de nombreux moments d’échanges verbaux en petits groupes (de 2 à 4 personnes) afin que tous puissent s’exprimer effectivement sur un sujet donné puis retour en grand groupe où les répétitions de ce qui a été dit en petit groupe seront épurées ;

- en acquérant une rigueur de raisonnement consistant à maîtriser la savonnette verbale : « stop ! ce n’est pas ma question, ce n’est pas le sujet, arrête de zapper » etc.

- en acceptant de risquer de blesser l’autre en lui coupant la parole non pas pour l’empêcher de parler : « ce point là c’est tel jour telle heure tel endroit pour en parler » mais pour maîtriser la savonnette verbale ;

- en lisant des bouquins tels que "120 mots clés pour s’émanciper" ;

- en pratiquant la multiplicité des compétences, en s’autorisant à jouer un rôle de régulateur de parole même si l’on n’en a pas la légitimité de statut ;

- en osant accéder ou faire accéder, lorsque c'est nécessaire, à des thérapies complémentaires telles que celle décrite sur www.biopsygen.com ou dans le livre "La logique du symptôme" etc.



Comment créer une démocratie participative ?

- en apprenant la concision ;

- en travaillant sur, ou plutôt contre son égo ;

- en s'abonnant à "Territoires" etc.



Sur quoi peut déboucher la DP ?

- sur une relocalisation du travail et des loisirs – voir sur ce blog :
 Relocalisation des loisirs. 15 juin 2008
;

- sur une réinvention d’une convivialité et d’une qualité de vie collective - « Ladies and gentlemans, derrière le mur de vos cité, le carnaval est permanent » Casthelemis

- sur des pratiques de loisirs collectifs : danse, musique, théâtre, mime, relaxation, massage (voir le livre « L’indien qui est en moi »), c’est sans fin.


---------------------------------

* voir le lien : Démocratie participative et écologie dans le quart inférieur du document : Bibliographie pour tenter d’acquérir un tempérament d’animateur d’un processus participatif,

à laquelle il faut ajouter d’autres références comme par exemple :

- le Chiapas et les écrits du Sous-Commandant Marcos (« sous »-commandant parce qu’au-dessus de lui, il y a le peuple) ;

- La forêt d’émeraude, film de John Boorman dans lequel un chef de tribu explique : « si je dis
à mes hommes de faire quelque chose qu’ils ne veulent pas faire, je ne suis plus leur chef » ;

- s’il fallait ajouter un argument de plus à la nécessité de lire « L’école avec Françoise Dolto », Loïc Blondiaux dénonce « l’absence d’apprentissage scolaire de la discussion » , ibid., pages 43 – 44 ;

- Sur la prise de décision en groupe et les décisions au consensus, voir le lien :
http://www.passerelleco.info/rubrique.php?id_rubrique=31 .


----------------------------

Des nouvelles de Longo maï :

difficile de trouver quelque chose sur eux tellement ils sont vicitmes de chasse aux sorcières
de la part des pouvoirs publics (vous tapez leur nom sur un moteur de recherche et vous tombez sur des sites anti-secte, pour vous dire...)

Un bouquin vient de paraître où une brève description leur est consacrée, plus d'autres expériences à découvrir : "Produire de la richesse autrement", 6€, aux éditions CETIM, www.cetim.ch . En sous-titre : "Usines récupérées, coopératives, micro-finance... les révolutions silencieuses"

J'ai trouvé cet ouvrage grâce à leur revue, 3 n°/an, 15€ l'abonnement, à envoyer à :
Longo maï, Case postale
CH-4004 Bâle
mail : eurocoop@swissonline.ch
tél. : 41 (0)61 262 01 11




Partager cet article

Repost 0
Published by Gorge Rouge - dans palabres
commenter cet article

commentaires

Bertrand 14/02/2009 12:47

On peut aussi trouver Longo Maï en France, Longo Maï 04300 Limans ou La Cabrery Longo Maï 84240 Vitrolles en Luberon. Merci pour tes petites notes et grands articles

Présentation

  • : Le blog de Gorge Rouge
  • : Essentiellement préparer l'après pétrole localement, fruit d'une quête tous azimuts pour comprendre ce monde de fous.
  • Contact

Profil

  • gorgerouge
  • Voir http://gorgerouge.over-blog.com/article-a-la-recherche-de-l-evidence-14-janvier-2011-65012602.html