Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2008 5 04 /04 /avril /2008 05:10

Ma lecture actuelle (Les deux âmes de l'écologie,
voir le lien en fin de doc)
m'apporte de nombreux éclairages
sur cette perception généralement optimiste
attribuée au développement durable
qui est finalement perverse
:
ce livre montre comment cette politique,
qui pose dès 1987 (Rapport Brundtland) comme principe central
la compatibilité entre développement durable et croissance économique,
nous a mené à cette situation
nous avons l'impression d'aller dans la bonne direction
(et du coup des discours comme le mien ne sont pas crédibles, pas entendus)
alors de les déséquilibres écologiques, dont la perte de biodiversité,
ne cessent de s'accélérer !

 
"
Ils luttent, font des choses
" me dis-tu.
Oui. Le tri des déchets, le co-voiturage,
les restrictions des projets de vacances,
mais sans jamais interroger notre mode de vie :
"tout changer pour que rien ne change",
connais-tu cette expression ?
 
Et si pendant cette lutte nous passions à côté de l'essentiel,
et si pendant ce temps nous creusions notre tombe ?
 
"
Tu n'as pas forcément raison
" me dis-tu.
Effectivement tant que nous ne voyons pas en face
tous les indicateurs alarmants qui s'accumulent
et que nous attribuons tout autant de crédit
aux thèses des Attali et Allegre,
nous pouvons faire cette conclusion.
Pauvre !
 
Je suis résolument optimiste,
à commencer par mon humeur, tu le sais.
Les constats que je fais malgré les Attali, Allegre & co
ne me mènent pas à la sinistrose.
En revanche leurs chimères technologiques
accélèrent l'avènement d'un sinistre qui entre en gare
.
 
Et s'ils n'avaient pas forcément raison ?

chêne, Normandie

Le développement durable est devenu l'horizon de l'écologie. Toutes les forces sociales et politiques, dans une belle unanimité, s'y reconnaissent et prétendent vouloir mettre en œuvre ses principes. Mais le développement durable est aussi une doctrine politique, qui nie la possibilité d'une transformation radicale, se repose sur le pouvoir de l'Etat, développe une conception technocratique de l'écologie et qui porte la possibilité d'une confiscation du pouvoir par les experts. Pourtant, il existait au moins une autre manière de mener le combat pour l'environnement. Cet ouvrage essaie de dégager, au-delà de l'hégémonie de " l'écologie par en haut " (incarnée aujourd'hui par le développement durable), la possibilité d'une " écologie par en bas ". Cette dernière, écologie politique, oppose au développement durable les valeurs d'autonomie, de transformation radicale, de critique de la technique et, surtout, de démocratie. C'est de l'opposition entre les deux "âmes" de l'écologie que traite ce texte d'intervention.


Trouvé sur

http://www.amazon.fr/deux-%C3%A2mes-l%C3%A9cologie-critique-d%C3%A9veloppement/dp/2296057497

 

----------------------------------

 

16 janvier 2011, un nouveau lien sur Romain Felli :

http://passerellesud.org/Romain-Felli-les-deux-ames-de-l.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Gorge Rouge - dans braise
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gorge Rouge
  • : Essentiellement préparer l'après pétrole localement, fruit d'une quête tous azimuts pour comprendre ce monde de fous.
  • Contact

Profil

  • gorgerouge
  • Voir http://gorgerouge.over-blog.com/article-a-la-recherche-de-l-evidence-14-janvier-2011-65012602.html