Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 14:15

http://ploutopia.over-blog.com/article-egalite-avant-liberte-democratie-105545004.html

 

 

3565306211_597dc08780.jpg

 

 

Encore un excellent article de Ploutopia !

 

-----------------------------

 

Le hasard veut que nous ayons traité « Pourquoi avons-nous toujours besoin d'idoles ? » hier 20 mai 2012 au café philo à Evreux.

Réflexion issue de cette séance : les amérindiens avaient des idoles pérennes et intègres à la fois !

Ces idoles servent de charte, de règlement intérieur, de programme politique et éthique.

Leur intégrité dans la durée vient probablement du fait que :

  • leur statut est reconnu autant par les paroles qu'ils prononcent que par leur personnalité. Leurs paroles fondent la société, à l'inverse d'un Johnny Haliday par exemple ;

  • les valeurs qu'ils défendent sont issues de longue tradition, elle-même fondée sur la durée : 7 générations ;

  • ils sont au service et cette valeur fondamentale ne souffre d'aucun privilège, sauf symbolique.

Autre clé de lecture : small is beautifull, ce qui reste toujours présent et fondamental dans toutes les initiatives d'en bas dont tu parles – d'ailleurs tu oublies les Initiatives de transition, les plus pertinentes, les plus ambitieuses à mon sens !

As-tu vu ce film : Le sacre de l'homme ?

Bien à toi,

Gorgerouge

----------------------------

 

Très intéressant...
L'image véhiculée par les civilisation précolombienne est plutôt du type tyrannique et sanguinaire.
Aztèques, Mayas, Thiwanaco et Inca pratiquaient les sacrifices humains... Ca faisait peut-être partie de la réalité du moment mais tout de même, je n'aurais pas aimé être sacrifié sur l'autel des dieux...
Y-aurait-il eu d'autres tribu plus soft ?
7 générations ?
Aurais-tu des références biblio ?
Ploutopia
----------------------------

Je crois que l'occidental n'a retenu que le côté cruel des civilisations premières, les rituels de sacrifice masquant une vie profondément pacifique la plupart du temps, d'ailleurs c'est bien ce penchant pacifique qui leur a permis de vivre durant des siècles, voire des millénaires, non ?
Les 7 générations se trouvent référencées dans un bouquin épuisé : "Voies indiennes", lu quand j'avais une vingtaine d'années, mais j'ai recroisé cette échéance par ci par là depuis. C'est leur manière inimitable de remplacer notre "éternité" par une durée plus palpable !
Je lis en ce moment "De mémoire indienne" sur les sioux, leur philosophie colle avec ce que je dis plus haut, sur leur pacifisme et leur respect du vivant en général : pas seulement le respect de l'être humain.
Les discours du chef Seattle, probablement accessibles sur le net, t'en diront plus.
Au plaisir,
Robin

Partager cet article

Repost 0
Published by gorgerouge - dans palabres
commenter cet article

commentaires

gorgerouge 28/05/2012 17:44

"De mémoire indienne" n'est pas un écrit "sur" les Sioux : c'est écrit "par" un Sioux ! Et quel gars épatant !
Robin

gorgerouge 24/05/2012 09:23

Commentaire ô combien pertinent !
Je vais tenter de mettre sur mon blog ce graphique de Rob Hopkins en page 74 de son Manuel qui illustre ces "quelques secondes à l'échelle de l'humanité" dont tu parles : sur 4000 ans l'ère de
l'"oil" dure 200 ans, soit 5% du temps !
Robin

Ploutopia 23/05/2012 12:12

Hello Robin, merci ce post, tu aurais dû préciser que tu as également participé à la correction de cet article!

Pour reprendre notre discussion sur l’intégrité des idoles des peuples d’Amérique, il me semble important de bien mettre l’accent sur la taille des communautés concernées et de bien préciser de qui
on parle. Inca, Aztèque ou Maya étaient très nombreux. Quantité de récits historiques ou romancés (Azteca de Gary Jennings) relatent la splendeur et la grandeur de ces civilisations mais aussi des
rituels peu reluisants !

Par contre, l’Amérique - du Sud (Jivaro, Guarani, Wichi, etc.) comme du Nord (Comanches, Cheyenne, Apaches, etc.) - est souvent le premier continent auquel on pense pour des communautés Indigènes
de taille beaucoup plus restreinte. Totalement dépendant de la Nature, la taille de ces communautés constituait un impératif de survie, comme pour les loups ou toute autre communauté animale. Loin
d’être toutes exemplaires, l’équilibre et le bien-être de ces communautés ne laisse planer aucun doute dans nos esprits. On rejoint là le fameux « small is beautifull » que tu soulignes !

Dans ces petites communautés, les particularités, forces et faiblesses de tous sont reconnues et valorisées: Sagesse des anciens, bonté de l'une, savoir-faire de l'autre. Ces communautés
fonctionnent comme un organisme vivant conscient de son interopérabilité et de sa vulnérabilité s’il ne l’était pas. C’est précisément ce qui manque à nos « grandes civilisations modernes ». Et
l’avènement de l’ère industrielle avec la découverte de l’or noir en constitue la raison principale. Le pétrole est une hache qui nous a coupés de la nature. Une hache qui nous permet de grandir,
grossir, tricher et mentir aux dépends de nos enfants et des peuples qui n’ont pas su ou pas voulu tirer parti de cette manne terrestre. Le plus triste et affligeant c’est que cette tricherie ne
dure que quelques secondes à l’échelle de l’histoire de l’humanité. Quelques secondes qui coûtent et couteront bien des larmes et bien de souffrances à tous nos frères et sœurs en humanité.

Présentation

  • : Le blog de Gorge Rouge
  • : Essentiellement préparer l'après pétrole localement, fruit d'une quête tous azimuts pour comprendre ce monde de fous.
  • Contact

Profil

  • gorgerouge
  • Voir http://gorgerouge.over-blog.com/article-a-la-recherche-de-l-evidence-14-janvier-2011-65012602.html