Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 06:13

Deux explications viennent renforcer ou illustrer, au-delà des gavages médiatiques, cet océan de déni qui caractérise notre monde développé addict au pétrole :

- la croyance selon laquelle nos élites sont dignes de confiance, et qu’elles font ce qu’il est le plus souhaitable de faire. Le  monde dans lequel nous vivons est le plus souhaitable qui soit, démocratique, clair, visible de tous, non opaque ;

- et l’évidence selon laquelle si chacun fait bien son travail, le monde tournera pour le mieux.

  

D’où cette fièvre au travail et cette acceptation hiérarchique aveugle si prégnante.

 

Ainsi nos actes quotidiens rejoignent et renforcent nos convictions les plus profondes et les plus sécurisantes : comment pourrions-nous vivre en ayant la conviction que ce monde est un leurre, qu’il tourne mal, alors qu’il offre tellement de confort, de plaisirs, et de sécurité… dont les jours sont comptés, et avec du sang sur les mains ! Oui bon arrête d’être rabat joie tu veux ? Halte à la schizophrénie.

 

De plus, anticiper la fin de ce monde factice serait précipiter sa chute, voire la créer : tant de fois j’ai la sensation que si je ne parle pas du problème de cette fin de civilisation et du début d’une autre, hé bien il n’y a pas de problème ! C’est celui qui parle du problème qui le crée, même si ce problème se voit gros comme le nez au milieu de la figure.

 

 

"Il est de tradition d'ouvrir ou de fermer une oeuvre littéraire ou un essai par des remerciements. C'est donc pour moi l'occasion de remercier la maffia polytechnicienne pour m'avoir confié a priori un certain nombre d'études, en se basant uniquement sur le fait que j'appartenais à la confrérie, sans trop se poser la question de savoir si je rendrai exactement le service attendu.

Encore merci !"

Christian ARAUD, La décroissance ou le chaos, mai 2012, éditions Le pédalo ivre, page 201. Préface de Serge Latouche,

 

Partager cet article

Repost 0
Published by gorgerouge - dans vitre
commenter cet article

commentaires

joly 30/11/2012 13:43

moi je crois pas nos elites sont dignes de confiance, mais elles font ce qui leur parait souhaitable de faire, en fonction de leur interet, comme nous tous; moi j ai pas la 'fievre au travail',
mais j accepte de verser du neant dans du vide quotidiennement pour maintenir mon salaire; quant au petrole j en ai besoin pour me deplacer. Ciao.

Présentation

  • : Le blog de Gorge Rouge
  • : Essentiellement préparer l'après pétrole localement, fruit d'une quête tous azimuts pour comprendre ce monde de fous.
  • Contact

Profil

  • gorgerouge
  • Voir http://gorgerouge.over-blog.com/article-a-la-recherche-de-l-evidence-14-janvier-2011-65012602.html