Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 05:20

Nous avons été éduqués par des générations profondément résignées : résignation due aux deux guerres mondiales,  à l'impasse du progrès depuis l'homme préhistorique jusqu'aux mirages des technologies les plus avancées, en passant par la sédentarité,  l'agriculture, l'Egypte antique, l'époque antique grecque et romaine qui auront fait long feu, les Vikings, le moyen-âge et ses féodalités, les royautés, l'esclavage, la Révolution Française suivie des Napoléonades, la Révolution Industrielle imposée quoiqu'on en dise et le recours croissant aux énergies fossiles, avec son corolaire le colonialisme etc.

Puis ces générations, passées par un sursaut d'espoir en Mai 68, mais toujours entachées de résignation et, par surcroît, d'égoïsme*, ont accouché d'enfants écrans.

Et pourtant ! Parmi eux, des valeurs fortes et bénéfiques subsistent : le respect, l'amitié indéfectible avec ses potes d'enfance.

D'où vient l'égoïsme ? Il semble bien qu'il remonte, non pas à la nuit des temps, mais à une époque qui marque la fin des sociétés traditionnelles et le début de l'écriture. L'époque des grands écrits comme la Bible. Le texte se substituait soudainement à la mémoire collective. Les valeurs et la mémoire n'étaient désormais plus concertées : elles pouvaient être écrites, marquées dans le marbre. Ainsi commença l'histoire, celle de ceux qui savaient écrire, ou dicter leur philosophie personnelle.

L'écriture aurait-elle marqué la fin de la concertation, la fin des palabres ?

La domination, l'exploitation, de l'homme autant que des ressources, ont pu s'exprimer et ont connu de nombreux accélérateurs qui se retrouvent dans le premier paragraphe de ce texte.

Les sociétés traditionnelles n'avaient pas d'histoire, ni de notion de progrès : elles avaient juste une mémoire collective et orale des valeurs garantes de la pérennité de leurs conditions de vie.

Les sociétés traditionnelles, les peuples premiers n'étaient guidés ni par le souci de liberté individuelle, ni par l'égalité de tous, mais par la préservation du groupe. La concertation leur servait de liberté, et leur mode de vie était fortement marqué par leurs traditions, en accord avec le milieu naturel dans lequel ils vivaient.

Le dernier accélérateur de la disparition de la concertation, l'énergie qui fait le boulot à notre place, celle-là même qui nous fournit 118 équivalents esclaves énergétiques - enfin pas à tout le monde : à nous habitants aisés des pays riches, ce dernier accélérateur, j'ai nommé le pétrole, va bientôt commencer à se tarir.

Et nous, privilégiés qui surfions sur la vague du colonialisme sans trop nous en préoccuper, les conflits armés sont loin de nous, loin des yeux loin du cœur, nous nous appliquions à nous mêmes, entre nous, tant bien que mal, des valeurs de démocratie. Les dictatures, c'était pour les autres.

Il se pourrait bien que l'avenir proche soit une occasion de recréer une société concertée, libérée du poids des traditions : une société où l'invention collective de proximité n'aurait pas de limites, où le respect et le souci de ne laisser personne en chemin seraient au centre de nos valeurs, où l'éventualité d'un nouveau joug serait inacceptable, et de fait n'aurait pas sa place.

Une société où les pratiques de partage de la parole, donc de partage du pouvoir, et de mise en commun des savoirs faire seront au centre.

Lorsque le soufflé va retomber, après plusieurs siècles de montée en puissance, avec l'épuisement soudain et croisé des énergies fossiles, tout peut se produire. Y compris le meilleur.

* 20 juin : hier soir mon pote Romain m'a alerté sur la notion d'individualisme responsable, opposée à celle d'égoïsme. En prenant acte, j'ai donc remplacé individualisme par égoïsme.

Partager cet article

Repost 0
Published by gorgerouge - dans écrin
commenter cet article

commentaires

Thierry de Pontcharra 17/06/2013 20:14

Les premiers pas d une conscience éclairée et éclairante passe nécessairement par une forme de "chaos" porteur des germes d'une transformation évolutive: c'est tré précisémment ce a quoi nous
sommes confrontés d' une façon irréversible et c'est chemin obligatoire pour tous ceux qui ont compris et intégres la vraie signification du monde des valeurs qui n'obéit a aucune forme de morale,
mais a une nécessité: celle d'une authentique prise de Conscience des rapports du même et de l'Autre..c'est sans concession.vis a vis de soi même. Ouverture, solidarité et Amour : pas de naïveté
mais une vraie candeur. Merci. ( sans oublier le sens du collectif)

Présentation

  • : Le blog de Gorge Rouge
  • : Essentiellement préparer l'après pétrole localement, fruit d'une quête tous azimuts pour comprendre ce monde de fous.
  • Contact

Profil

  • gorgerouge
  • Voir http://gorgerouge.over-blog.com/article-a-la-recherche-de-l-evidence-14-janvier-2011-65012602.html