Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 16:32

110

 

La permaculture a été conçue dans les années 1970, au moment de la première crise pétrolière, en tant qu' « agriculture permanente » délaissant la culture annuelle et la monoculture au profit de systèmes à plusieurs paliers utilisant des arbres et des plantes pérennes productifs et utiles. On considère depuis que le terme de « permaculture » est la contraction de permanent culture, qui désigne la création d'une culture de la permanence. p.138

 

 

111

 

Le pic pétrolier est pour moi un appel aux maraîchers et aux pépiniéristes des chemins de campagne embrumés, aux ébénistes et aux fabricants de chaises en osier, aux installateurs d'éoliennes individuelles sur les collines battues par les vents, afin qu'ils apportent toutes les merveilleuses compétences qu'ils ont accumulées et l'expérience qu'ils ont gagnée au cours d'années de pratique et d'observation à l'endroit même où la majorité de la population commence à réaliser que les choses ne vont pas bien. Je les implore d'apprendre de nouvelles façons de communiquer avec les gens ordinaires, dans un esprit de service, et d’essayer d'entrer en relation avec les autres à une échelle sans précédent. p.138

 

 

112

 

Nous ne pouvons nous diriger vers quelque chose sans imaginer ce que cela fera d'y être. Travaillons-nous  à réaliser « l'explosion technologique » ou peut-être quelque chose de plus réaliste et de plus désirable ?

 

 

113

 

L'approche de Transition cherche à favoriser un niveau de dialogue et d'intégration rarement atteints auparavant et elle a commencé à mettre au point des méthodes innovantes pour y arriver. On considère cela comme un principe de base, simplement parce que nous n'avons aucune chance de réussir sans lui. p.139

 

 

114

 

Nous sommes constamment exposés à des messages déconcertants et contradictoires. Les médias titrent : « D'après une nouvelle étude, le déclin accentué de la production pétrolière entraîne des risques de guerre et de troubles » (The Gardian, 22/10/2007), et « D'après une étude, les émissions de carbone augmentent plus vite que prévu »(The Gardian, 23/10/2007). Simultanément, la publicité diffuse le message que le train-train habituel est notre seule perspective, que la mondialisation est la seule façon de nourrir le monde et que le prochain achat nous rendra heureux.

Les médias nous envoient des messages doubles qui peuvent nous laisser perplexes. Certaines Initiatives de Transition estiment parfois qu'elles n'ont pas trop besoin de s'occuper de la prise de conscience puisque tout le monde doit déjà être au courant de ces problèmes, mais il est impératif de plutôt supposer que les gens ne savent rien sur ces questions. p.139

 

 

115

 

« Notre tâche la plus urgente est de créer une structure fantôme économique, sociale et même technologique qui sera prête à prendre la relève quand le système actuel tombera en panne ». (David Ehrenfeld, professeur au Département de l’Écologie, de l’Évolution, et des Ressources Naturelles à l'Université de Rutgers, la plus importante université de l'État du New Jersey) p.139

 

 

116

 

Parmi les principaux obstacles à l'implication dans un processus de Transition se cachent les sensations d'impuissance, d'isolement et d'écrasement que les problèmes écologiques créent souvent. Le modèle de Transition utilise ces idées pour :

1)      créer une vision positive,

2)      créer des espaces où les gens peuvent, en toute sécurité, parler, assimiler et ressentir comment ces questions les affectent et

3)      valider les démarches et les actions que les gens ont entreprises tout en intégrant au processus autant d'occasions de fêter les réussites que possible. p.140

 

 

117

 

Dans son film, www.whatawaytogomovie.com , Tim Benett parle de ce qu'il appelle le « chapitre jovial » à la fin de la plupart des livres sur l'environnement, qui consacrent neuf chapitres à vous expliquer combien tout est horrible et le dernier avec quelques solutions insignifiantes. De même, j'ai entendu bien des conférences où l'orateur exposait l'ampleur du défi climatique et terminait sur une diapositive où il était question de baisser nos thermostats et de changer nos ampoules.

L'une des causes de ce que l'on pourrait appeler le « syndrome des ampoules électriques » est que les gens ne peuvent imaginer que deux niveaux d'intervention : des individus qui font des choses chez eux ou le gouvernement qui agit à l'échelon national. Le modèle de Transition explore le niveau intermédiaire : ce qui peut être accompli à l'échelle de la communauté. p.140

 

 

118

 

La Fondation Gaïa d'Australie occidentale catalyse et soutien des centaines de projets qui approuvent les principes suivants :

1)      le projet implique le développement personnel des participants ;

2)      le projet renforce et/ou construit la communauté ;

3)      le projet est au service de la Terre. p.141

 

 

119

 

Nous considérons que Totnes* Ville en Transition est une organisation dont le rôle est d'éveiller les consciences, de continuellement mieux faire connaître les buts et objectifs du projet, d'augmenter globalement l'intérêt pour ses concepts et de susciter de l'enthousiasme pour la « marque » Transition. Nous existons pour inspirer et motiver la création de projets pour ensuite les relier et les soutenir une fois qu'ils ont démarré. p.141

 

* ville anglaise où l'expérience de Transition impulsée par Rob Hopkins depuis septembre 2006 est la plus aboutie.

 

4259733142_1993469f44.jpg 

 

120

 

Quelqu'un doit soumettre une lettre exposant les grandes lignes de son projet avant de pouvoir le désigner « projet TVT » (TVT pour Totnes* Ville en Transition). Prenons l'exemple du projet « Livres et DVD de référence » : une femme de Totnes voulait créer une collection de livres et de films en lien avec la viabilité et faire en sorte que les livres soient disponibles à la bibliothèque et les DVD en location gratuite au club vidéo. Décidée à réaliser son projet, elle a demandé qu'il soit désigné « projet TVT », ce qu'elle a obtenu, et la bibliothèque contient aujourd'hui pour 1500 ₤ d'ouvrages qui n'y seraient pas sans cela. p.141

 

* ville anglaise où l'expérience de Transition impulsée par Rob Hopkins depuis septembre 2006 est la plus aboutie.

 

 

121

 

« Ce qu'il faut, c'est une échelle en laquelle tout un chacun peut avoir l'impression de contrôler sa vie, une échelle en laquelle les individus deviennent des voisins et des amants plutôt que de simples connaissances et des numéros, des fabricants et des créateurs au lieu de simples utilisateurs et des consommateurs, des protagonistes au lieu de simples électeurs et payeurs de taxes. Cette échelle, c'est l'échelle humaine ». (Kirkpatrick Sale, Human Scale, Coward, McCann and Geoghegan, 1980). p.141

 

 

122

 

Un président de Conseil municipal nous a écrit : « Selon mon expérience, le meilleur modèle serait que la plupart, sinon toutes les initiatives, viennent des groupes communautaires. En tant que conseillers, nous devons être conscients que les Initiatives de Transition seront quelque chose qui arrivera de toute façon ». p.143

 

 

123

 

Quand les Initiatives de Transition s'adressent à leur Conseil municipal ou d'arrondissement, elles le font au nom d'une partie importante de la communauté et sont portées par une puissante lame de fond. p.143

 

 

124

 

Les compétences souhaitables pour le poste d'initiateur de Transition sont :

-        un esprit positif

-        des habiletés relationnelles

-        une connaissance de base du lieu et de quelques personnes clés de la ville. p.145

 

179301986_927d65b87c.jpg

 

125

 

Quand bien même l'idée de préparer votre village (ou votre ville, quartier, vallée, île) à la vie après le pétrole peut vous sembler impressionnante dans ses implications, il y a quelque chose d'invincible dans l'énergie libérée par le processus d'une Initiative de Transition. p.145

 

 

126

 

Les 12 étapes de Transition :

1)      Constituer un groupe initiateur et planifier dès le départ sa dissolution

Dès qu'un minimum de quatre sous-groupes auront été formés, le comité initiateur est dissout et remplacé par un comité directeur composé de représentants de chacun des sous-groupes.

 

Trucs de Transition :

-        Faites appel à une personne expérimentée en facilitation de processus de changement.

-        Mobilisez tout le monde dans la transformation

-        Rédigez ensemble des buts et des principes clairs pour votre groupe et relisez-les souvent.

-        Essayez de demeurer détaché des résultats obtenus et laissez votre quête personnelle de côté.

-        Des gens arriveront et d'autres partiront ; les personnes qui sont là sont celles qu'il faut.

-        Faites confiance au processus ! Il faut prendre le temps de s'habituer à cette nouvelle façon de faire. p.146

 

 

127

 

Les 12 étapes de Transition :

2)      Sensibiliser

Avant d'organiser le lancement, à Totnes*, nous avons consacré un an à donner des conférences, projeter des films et développer notre réseau. Nous avons beaucoup appris au cours de cette période sur la meilleure façon de procéder.

Trucs de Transition :

-        Avant une présentation ou une projection, demandez aux gens de se tourner  vers la personne qui est à leur gauche et de lui dire qui elle est, d'où elle vient et pourquoi elle est venue. Après l'événement, demandez aux gens de se tourner vers la personne à leur droite et de lui dire ce qu'ils pensent de ce qui vient d'être montré. Les gens aiment vraiment ça ! L'appréciation qu'ils font de leur soirée en est rehaussée et des liens commencent à se tisser. p.147

 

* ville anglaise où l'expérience de Transition impulsée par Rob Hopkins depuis septembre 2006 est la plus aboutie.

 

 

128

 

Les 12 étapes de Transition :

2)      Sensibiliser

Trouvez des conférenciers qui peuvent présenter la question du pic de pétrole d'une façon positive et stimulante. Organisez des événements où les gens réfléchissent, mais où ils pourront aussi trouver un réconfort après avoir constaté la nature illusoire du monde fondé sur le pétrole qui les entoure, un choc traumatique pour certains. Vous devez vous préparer aux expressions du syndrome de stress postpétrolier. Assurez-vous qu'il reste du temps à l'horaire pour que les gens puissent échanger et se soutenir mutuellement.

 

Le processus de sensibilisation joue le rôle d'amener les gens à se parler et à commencer à construire les réseaux sociaux dont dépendra l'Initiative de Transition. Chaque événement doit permettre à chaque participant de parler avec son voisin. p.147-149

 

 

129

 

Les 12 étapes de Transition :

2)      Sensibiliser

Il n'y a pas de barème clair qui permette de décider si vous avez fait assez de sensibilisation pour passer à l'étape 3, celle qui consiste à jeter les bases. Fiez-vous à votre jugement.

 

Cette étape vous donne aussi l'occasion, si vous êtes nouveau dans la communauté, de rencontrer des gens, de voir ceux qui viennent à tous les événements et qui pourraient devenir de précieux alliés. Tout cela sera bénéfique quand le processus sera vraiment lancé.

 

Trucs de Transition :

-        Pour tisser des liens avec les autorités locales, demandez à certains dirigeants qui s'occupent des questions environnementales de faire partie d'un panel qui commentera le film que vous présentez. Vous en bénéficierez de deux façons : vous leur ferez découvrir des questions que soulève votre initiative et vous ferez connaître, mais vous aurez aussi l'occasion de les interroger et de découvrir ce qu'ils en pensent. p.149

 

    2636398115_15129cc39d.jpg

                                                                     cigognes

130

 

Les 12 étapes de Transition :

3)      Jeter les bases

Il existe tout un assortiment d'organisations officielles ou non, du gouvernement local aux groupes communautaires. Il est capital à cette étape de construire un réseau avec les groupes et les activistes existants et d’établir clairement que l'Initiative de Transition est destinée à soutenir leurs efforts et à collaborer avec eux au lieu de dupliquer leur travail ou d'en minimiser l'importance. Proposez des présentations à toutes les organisations environnementales et influentes qui existent chez vous.

 

Cette étape implique aussi de tendre la main à des groupes qui sont habituellement ignorés par les groupes écologistes, telles les Chambres de commerce ou les groupes de défense du patrimoine. Il va falloir ratisser plus large que par le passé si l'on veut que le projet de Transition fonctionne.

 

En résumé, l'étape « jeter les bases » consiste à construire un réseau de liens avec les groupes existants et à poser clairement que l'Initiative de Transition leur demande leur point de vue sur cette nouvelle façon d'envisager l'avenir. Profitez-en pour reconnaître et faire honneur au travail qu'ils accomplissent tout en insistant sur le fait qu'ils ont un rôle vital à jouer.  p.149-150

 

Partager cet article

Repost 0
Published by gorgerouge - dans braise
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gorge Rouge
  • : Essentiellement préparer l'après pétrole localement, fruit d'une quête tous azimuts pour comprendre ce monde de fous.
  • Contact

Profil

  • gorgerouge
  • Voir http://gorgerouge.over-blog.com/article-a-la-recherche-de-l-evidence-14-janvier-2011-65012602.html