Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2013 7 19 /05 /mai /2013 10:44

Hier soir 7 mai 25 personnes présentes et actives, deux ateliers de palabres et de visualisation sur "qu'est-ce que vous attendez de cette soirée ?" puis "quelles solutions locales voyez-vous en 2030 compte-tenu d'une baisse énergétique de 80% environ ?"

La suite, notamment par voie de mail, ne viendra qu'à partir du lundi 13 mai. D'ici là je pars en Nouvelle-Zélande ; à la rame.

Autre suite pour vous faire patienter : le courriel envoyé lundi 6 mai au directeur de cabinet du Conseil Général de l'Eure, qui peut être transformé en un courrier type à destination de vos conseils généraux respectifs. L'eureu en moins. Hé oui ! Sur ce plan là, l'Eure aura toujours un avantage sur les autres territoires !!

----------------------------------------------------------------------------------------------

Monsieur,

suite à notre entretien en ce début d'après-midi, je reviens vers vous comme convenu afin de préciser, notamment auprès de Monsieur le Président du Conseil Général et des membres du Plan Climat Energie Territorial - PCET, la spécificité de la démarche des territoires en transition.

3834408047_67ccac2d67.jpg

Derrière cette démarche collective se place tout d'abord un diagnostic qui, manifestement, échappe au PCET. Selon Benoît Thévard, animateur du blog avenir-sans-petrole , qui a effectué une synthèse de 20 études indépendantes sur le pic de pétrole, ce dernier se produira entre 2013 et 2015 et au plus tard en 2020. Un ancien directeur de la prospection de chez Exxon prévoyait pour sa part, à l'été 2012, le pic de pétrole entre 2013 et 2015 à raison d'une décrue de production mondiale, tous pétroles confondus, de l'ordre de 5 à 7% l'an. Source : revue La décroissance, juillet-août 2012. La courbe de l'économie mondiale suit rigoureusement, et suivra donc celle de la production de pétrole.

Je comprends tout à fait votre réticence face à ce diagnostic que vous avez qualifié de catastrophiste, aussi je me permets de vous alerter sur la désinformation médiatique et son ignorance des faits relevés par Benoît Thévard et consors (Jancovici, Auzanneau etc.) car, sans "piqûre de rappel" sur un tel diagnostic, vous reviendrez inévitablement à considérer les travaux du PCET comme étant suffisants. Cette désinformation occulte l'existence en 64 territoires en transition rien qu'en France.

Second aspect de ce diagnostic : les énergies de substitution aux énergies fossiles ne seront pas au rendez-vous, ni en puissance, ni en temps.

Modifier à la marge nos habitudes, notamment celles en termes de consommation d'énergie et de déplacements ne suffira pas : d'ici 2030 et au-delà tout aura profondément changé à commencer par nos métiers, et la sagesse, la prudence, veulent que nous regardions en face ces changements. Pour se passer dans de bonnes conditions, ils devront revêtir au moins deux caractéristiques qui, elles aussi, échappent manifestement au PCET actuel :

- relocaliser et défossiliser nos productions : assurer nos productions locales vitales (l'alimentaire, les vêtements, le logement en priorité) avec des processus de fabrication artisanaux, sans dépendance aux énergies fossiles ;

- et créer une monnaie locale en profitant de l'opportunité d'appeler notre monnaie départementale : l'eureux.

A ces deux conditions, l'Eure pourra être résiliente à l'effondrement de l'Euro et de l'économie mondiale qui accompagneront l'après pic de pétrole.

Eure département en transition signifie donc concrètement :

- de mener des actions locales, dans toutes les communautés de communes du département, et s'adressant à tous les corps de métiers artisanaux, pour faire émerger des démarches de relocalisation de la production ;

- et de créer cette monnaie locale qui, à l'instar de la Livre de Totnes, première ville en transition dont la démarche a débuté en 2006, restera indexée sur la monnaie nationale ou en l'occurrence  européenne mais lui survivra lors de la récession majeure qui s'annonce. La résistance des monnaies locales face à la crise mondiale est envisageable grâce à une production locale artisanale satisfaisant l'ensemble de nos besoins vitaux et par suite à un commerce local possible. Il ne s'agit donc pas de quitter l'Euro comme vous semblez l'avoir cru dans un premier temps.

Tous les processus de production liés au pétrole s'effondreront avec l'épuisement de sa ressource et, il faut le répéter ici, les énergies de substitution ne seront pas au rendez-vous quoiqu'en disent les médias dominants : il  faut bien rassurer les marchés ! Or, paradoxe qui pourrait bien finir par nous être fatal, en ne regardant pas le problème en face, on n'envisage pas de solutions à la hauteur du problème.

Après trois conférences participatives sur cette thématique à Evreux (18 juillet, 18 septembre 2012, 8 mars 2013), une quatrième soirée sous forme d'ateliers de visualisation collective aura lieu mardi 7 mai, l'affiche se trouve sur Internet à l'adresse suivante : http://gorgerouge.over-blog.com/article-prochaine-conference-de-gorgerouge-116442769.html

7228990814_6ea2636cf2.jpg

Si le Département  de l'Eure, en même temps qu'il impulse une démarche de territoire en transition telle que décrite plus haut et dans le Manuel de transition de Rob Hopkins, communique en même temps sur sa démarche auprès des autres départements afin que chaque territoire entame de concert sa résilience productive et monétaire, on peut encore espérer, peut-être, construire un avenir souhaitable et faisant une place à chacun, si nous en avons encore le temps car, selon l'ami Hopkins, 10 années sont nécessaires pour faire aboutir une démarche de transition sur un territoire donné. Nous allons donc connaître une crise de temps, en période de stress économique croissant.

Bien cordialement,

signature

Partager cet article

Repost 0
Published by gorgerouge - dans AET
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gorge Rouge
  • : Essentiellement préparer l'après pétrole localement, fruit d'une quête tous azimuts pour comprendre ce monde de fous.
  • Contact

Profil

  • gorgerouge
  • Voir http://gorgerouge.over-blog.com/article-a-la-recherche-de-l-evidence-14-janvier-2011-65012602.html