Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 12:25

Voici le résultat, rédigé par Thierry LE HÊTRE, de notre entrevue de jeudi dernier 14 février avec le secrétaire du Conseil Economique, Social et d'Environnement du Grand Evreux Agglomération. Le CESE du GEA.

Marie-Monique ROBIN, auteur du "Monde selon Monsanto", devrait, à l'initiative de Biocoop, présenter son film Les moissons du futur au Cinéma d'Evreux avant l'été.


J'ai sollicité une rencontre avec la présidente de Biocoop, Anne-Marie BOURGEOIS, en argumentant que ce serait dommage que MMR passe à côté de la dynamique Evreux ville en transition.

 

3981383994_959c84d087.jpg

 

Autrement dit : ça n'aura pas du tout la même impact si nous intervenons parmi le public, que si c'est MMR elle-même qui présente cette démarche existante sur Evreux.

à suivre.


La rencontre avec les réseaux réciproques est reportée au lundi 18 mars après-midi.
 

 

 

COMPTE-RENDU DE LA REUNION AVEC MM. BRANCHU et BRUNEAU

 

Réunion du 14 février 2013 de 10H30 à 12H00.

Participants :

M. Robin BRANCHU – M. Gérard BRUNEAU

Fonctionnaire du G.E.A. : Thierry LE HÊTE

 

 

Monsieur Robin BRANCHU a rencontré Michel CHAMPREDON, Maire d’Evreux et Président du GEA fin décembre 2012 pour lui proposer de faire un exposé devant les élus du GEA sur la transition écologique de la société dans la perspective de la raréfaction du pétrole. Compte tenu de la charge des élus municipaux, une intervention devant le conseil municipal n’était pas envisageable. Le président a orienté M. BRANCHU vers la co-présidente du C.E.S.E. Dans ces conditions, il a été convenu d’un rendez-vous le 14 février 2013. M. BRANCHU était accompagné de M. BRUNEAU, correspondant départemental des Jardiniers de France.

 

Monsieur Robin BRANCHU souhaiterait donc faire une intervention devant le CESE avec présentation d’un diaporama de 11 vignettes suivi d’un exposé. 


La démarche de M. BRANCHU est d’avertir que la planète va connaître une décrue de la production mondiale de pétrole entre 2013 et le 2015, ce qui signifie qu’après cette date la production de pétrole ne permettra plus de répondre à la demande des consommateurs. Nous allons être contraints de changer de mode de vie. Et dans la mesure où il y a un lien fort entre la fin du pétrole et le réchauffement climatique, ce changement de mode de vie est une bonne nouvelle car il contribuera à limiter la destruction des écosystèmes consécutive au réchauffement climatique.

 

5448459528_8310f4f589.jpg

 

Il est donc nécessaire de se préparer dès maintenant à l’après pétrole. Lorsque la crise arrivera brutalement, la communication émanant des institutions nationales sera-t-elle adaptée, suffisante ? La France serait plutôt mal préparée face à la crise dans la mesure où ses institutions politiques sont toujours empreintes d’un jacobinisme fort, et à l’inverse de pays tels de la Grande Bretagne les réponses à cette crise de l’énergie ne pourront venir en France qu’avec le concours des institutions locales.

 

Pour répondre aux défis qui vont se présenter à la population, il est nécessaire de trouver des appuis auprès des élus locaux (conseillers généraux, territoriaux, municipaux). Le projet conduit par l’équipe de M. BRANCHU, une bonne dizaine de personnes à ce jour, serait de faire d’Evreux une ville en transition. Il y a aussi dans les cartons le projet de faire de l’Eure un département en transition, ce qui serait une première en France.

 

Que signifie ce terme de transition ? C’est avant tout la création des circuits courts ne nécessitant que très peu d’énergie. Face aux conséquences de la raréfaction annoncée du pétrole, il s’agit de mettre « les gens autour d’une table » afin qu’ils se concertent.

Il est nécessaire d’engager un inventaire local des produits décarbonnés, d’introduire autour et dans Evreux la permaculture [i] nécessaire pour nourrir la population puisqu’il faudra s’engager dans des circuits courts de distribution, avec une gestion collective des cultures. L’alimentaire est la première pierre dans un territoire en transition. Une étude universitaire de 2012 a démontré qu’une ceinture vivrière de 6,3 km de large autour de Rennes permettrait de nourrir toute la population de cette agglomération.

 

Ce système doit également pouvoir s’appliquer aux autres besoins de la population :

-       la filière bois, avec transformation du bois en objets utilitaires ;

-       relance des industries de filatures, du lin et de la laine notamment, pour les vêtements ;

-       assurer la pérennisation des logements privés de chauffage classique et créer dans les nouveaux habitats un chauffage de type bio climatique.

 

Derrière toutes les interrogations sur le changement de mode de vie, il y a des réponses appropriées et il s’agit bien ici d’une opportunité de changer les mentalités et de recréer de la convivialité.

 

La démarche se doit donc d’être collective afin de réinventer une nouvelle société plus conviviale avec l’appui des élus locaux.

 

Il est important de souligner  que dans cette révolution du mode de vie l’exemple viendra du local. La population, qui n’a pas encore conscience des bouleversements attendus, devra s’y préparer. Cela ne signifie pas qu’il faut générer de l’angoisse. Des solutions existent, mais il faudra faire abstraction des idées actuelles pour développer une imagination fertile au service d’un nouveau mode de vie. Selon Rob HOPKINS, initiateur des Villes en transition parties d’Angleterre en 2006, il faut une année pour sensibiliser les habitants sur un territoire donné et prévoir 10 ans pour la transition. Si l’on engageait cette transition sur le territoire du Grand Evreux Agglomération, il serait nécessaire d’obtenir l’aide de son service communication.

 

Il paraît évident que c’est bien un mode de vie permacole qui a permis à des civilisations de perdurer dans le temps sur des millénaires.

 

3980616847_0b05fc7550.jpg                                                      3 illustrations d'Evreux

 

En conclusion, M. BRANCHU souhaiterait faire un exposé sur le sujet lors d’une prochaine séance plénière du C.E.S.E. afin d’en sensibiliser ses membres. Cette demande pourrait être examinée lors du prochain bureau du C.E.S.E. qui se tiendra le 7 mars 2013.



[i] Pemaculture (Wikipedia) est la conception consciente de paysages qui miment les modèles et les relations observés dans la nature, visant à obtenir une production abondante de nourriture et d’énergie pour satisfaire les besoins locaux. Les gens, leur habitat et la façon dont ils s'organisent, sont au centre de la Permaculture. La philosophie de la permaculture consiste à travailler avec la nature et non pas contre elle. Elle suit une éthique de base et donne des principes qui permettent une intégration harmonieuse des activités humaines au sein des écosystèmes.

Partager cet article

Repost 0
Published by gorgerouge - dans AET
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gorge Rouge
  • : Essentiellement préparer l'après pétrole localement, fruit d'une quête tous azimuts pour comprendre ce monde de fous.
  • Contact

Profil

  • gorgerouge
  • Voir http://gorgerouge.over-blog.com/article-a-la-recherche-de-l-evidence-14-janvier-2011-65012602.html