Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 17:06
4126878038_6078262f78.jpg
PMO - Pièces et main d'Oeuvre :
assez déroutante pour qui n'est pas averti, je vous suggère de faire précéder cette lecture par celle de James Hansen qui lui donne plus de pertinence (Gorgerouge).
De : PMO < contact.pmo@free.fr >
Date : 27 octobre 2012 17:05
Objet : La mort à Tarente

Bonjour,

Depuis Virgile et Les Géorgiques, Tarente était un lieu commun des poètes. Un jardin au bord de mer. Des fruits, des fleurs et des dauphins. En 60 ans, la société industrielle a fait de cette ville des Pouilles un enfer : la plus grande aciérie d’Europe, l’Ilva, une base de l’OTAN, une banlieue mortifère. 70 000 morts prématurées en vingt ans - du cancer, surtout. la poussière d’acier de l’Ilva, qui sature la ville.

TomJo, rédacteur à La Brique, un journal lillois, en a pourtant ramené un reportage qui n’est pas complètement lugubre ni désolé (à lire ici : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=390 )

Il y a une différence entre les ouvriers de l’Ilva, à Tarente, et ceux d’Arcelor-Mittal, à Florange, en Lorraine. A Tarente, des habitants et des ouvriers, menés par un "Comité de citoyens et travailleurs libres et conscients", se battent contre l’emploi, pour la fermeture de l’usine. Vous avez bien lu : ces gens pensent que leur vie vaut plus que l’emploi. Scandaleux, non ? Ce n’est pas à Là-bas si j’y suis, l’émission quotidienne du Front de Gauche sur France Inter, qu’on entendrait des syndiqués tenir des discours aussi révoltants.

Justement, ces ouvriers se battent aussi contre les syndicats. Quand leurs dirigeants nationaux sont venus à Tarente, cet été, le 2 août 2012, des ouvriers les ont hués, chassés, et ont pris la tribune. C’est que les syndicats se battent pour l’Ilva, pour l’usine et l’emploi, dont ces ouvriers ne veulent plus. Les syndicats se battent pour le salaire et, parfois, pour l’amélioration des conditions de travail des ouvriers. Non pour la disparition de la classe ouvrière. S’il y avait eu des syndicats d’esclaves, ils auraient combattu de toutes leurs forces l’abolition de l’esclavage. Or, la meilleure chose qui puisse arriver à la classe ouvrière, c’est de disparaître. Pour devenir quoi ?

A Tarente, certains pensent l’après-Ilva, les activités à venir, le gagne-pain, restaurer la vieille ville et les ruines grecques, retourner à la mer... Dans le Manifeste du Parti communiste, Marx et Engels critiquent ces briseurs de machines qui attaquent "non seulement les rapports bourgeois de production", mais "les instruments mêmes de production" ; "ils anéantissent les marchandises étrangères en concurrence, ils cassent les machines, ils mettent le feu aux usines, ils cherchent à reconquérir la position périmée de l’ouvrier du Moyen-Age."

Il n’y a rien de plus périmé aujourd’hui que la société industrielle - dont les ravages menacent l’humanité jusque dans sa survie - sinon les souteneurs du parti industriel : libéraux ou communistes.

Nous n’avons d’autre avenir que sur la ruine de la société industrielle.

Nous, luddites et libertaires, nous sommes du côté de l’avenir.

Merci de faire circuler,
Pièces et main d’oeuvre


Repost 0
Published by gorgerouge - dans sources documentaires
commenter cet article
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 16:21
Repost 0
Published by gorgerouge - dans sources documentaires
commenter cet article
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 10:46
Repost 0
Published by gorgerouge - dans sources documentaires
commenter cet article
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 07:13
Beau projet, complémentaire aux incroyables comestibles !
-------------------------------------------------------------------------

Une étude effectuée par des étudiants de la ville de Rennes (Agrocampus-Ouest)
sur les capacités du territoire de Rennes Métropole (37 communes) à
alimenter ses habitants.

Un des scénarios prospectifs montre que la cité "pourrait se nourrir
entièrement avec ses terres, passées en agriculture biologique,
à condition de créer une couronne de 6,3 km de large autour de
l’agglomération et de transformer la manière de produire et de consommer.

Il s’agirait de grignoter de la surface cultivable partout où c’est possible :
un tiers des forêts pourrait produire des fruits à coque,
et le maraîchage devrait occuper 40 % des 52 jardins, la moitié des squares et
60 % des toits.

Mais il faudrait également réduire le gaspillage alimentaire, de 30 %
aujourd’hui à 20 % demain.

Et, enfin, transformer son alimentation, en diminuant la ration de
protéines, notamment en divisant par deux la consommation de viande".

http://alternatives.blog.lemonde.fr/2012/10/05/la-region-parisienne-est-tout-juste-autosuffisante-en-salade/

 

---------------------------------------------------------------

4001302051_49afa22124.jpg

Juste une remarque personnelle de gorgerouge :

il est fait référence au "changement de comportement des consommateurs".

Je vous parie mon billet que l'après pérole nous fera redevenir producteurs collectifs

pour une auto-consommation directe (ou pas !).

Dit autrement : la récession économique subie, pléonasme, fera exploser le terme de consommateur en tant qu'acheteur,

et l'accompagement de cette récession par une décroissance organisée* et conviviale

nous permettra, là où cette concertation productive aura lieu, d'être résilients.

* Décroissance organisée, autre pléonasme, = "chérir les gens, chérir la terre,

produire en abondance et partager les surplus"

Repost 0
Published by gorgerouge - dans sources documentaires
commenter cet article
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 06:09

 

10 octobre 2012, nouveaux liens :

 

http://paligloo.free.fr/

et

http://www.eco-logisduberry.com/

 

---------------------------------------------------------------------------------------------

 

Evreux Ville en Transition – Eure Département en Transition

Réunion de calage, 3 octobre 2012

au P’tit Café, Evreux

  

Relevé de décisions :

 

1.  mercredi 7 novembre en soirée : réunion publique, lieu à déterminer (Maison de Quartier de St-Michel ?) pour  présenter EVT EDT et préparer les deux évènements suivants des 11 et 18 novembre. D’ici là, envisager une action porteur de parole  sur St-Michel.

 

(19 puis 24 octobre : finalement pas de salle disponible le 7/11 à St-Michel mais (25/10) une conférence participative le 7/11 au P'tit café à Navarre.)

 

DSC00012

 

2.  dimanche matin 11 novembre : porteur de parole sur le marché de la Madeleine pour préparer l’action du 18 novembre.

 

3. dimanche matin 18 novembre : impulsion d’un jardin partagé sous forme de mise en place de carrés potagers au pied des immeubles à La Madeleine, aux alentours du marché du dimanche matin Place Kennedy.


Plants : noisetiers, fraisiers, noyers, topinambours etc.

Matériel : planches de 1 m x 0,5 m, palettes, peinture, pinceaux, branches de noisetier et/ou saule, tonte, feuilles mortes, fumier, foin, paille, vieilles poêles + disqueuse pour fabriquer des pelles.

 

 

Autres prolongements possibles :

 

1. Stage de 2 jours sur la transition, proposé par une équipe de transitionneurs formés spécifiquement.

Conditions :

- 15 à 20 personnes dont une partie pourra venir de Caen ou Rouen en transition

- un lieu pouvant se situer dans le triangle Evreux – Caen – Rouen : à Bernay par exemple

- un hébergement sur place (sacs de couchage et tapis de sol peuvent suffire ),

- coût moyen par personne : 120 €

- délais d’organisation : 3 mois

Contact : http://www.transitionfrance.fr/formation-de-transition

 

 

2. Rapprochement avec la chambre de l’artisanat, éventuellement avec l’appui de la mairie, afin d’envisager la mise en place de chantiers participatifs permanents :

 

- ceintures vivrières permacoles afin d’organiser une abondance alimentaire permettant de nourrir Evreux et le Grand Evreux Agglomération pour préparer et anticiper la récession économique liée à l’augmentation du coût de l’énergie ; voir entre autres http://www.incredible-edible.info/?page_id=100 

 

- bains-douches, en paille (meilleure isolation thermique), intégrant les trois genres pour les vestiaires comme pour les accès à l’eau : femmes, hommes, mixtes.

 

=> autres prolongements ici 

 

Présents ce 3 octobre : 9 personnes

 

Rédigé par Gorgerouge, le 4 octobre 2012.

 

 

Repost 0
Published by gorgerouge - dans AET
commenter cet article
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 05:45

Ces liens sont également stockés ici

 

http://www.dzogchen.fr/index.php/ressources-permaculture.html

 

http://grainesdetroc.fr/grainesliste.php

 

http://lesmoutonsenrages.fr/2011/02/26/lenergie-libre-illimitee-et-non-polluante-disponible-pour-tous/

 

http://interobjectif.net/plantes-et-chamanisme-par-jeremy-narby/

 

http://www.authorstream.com/Presentation/Ridha1965-291946-La-pharmacie-de-Dieu-Entertainment-ppt-powerpoint/

 

http://nous-les-dieux.org/On_est_ce_qu%27on_mange

 

http://www.youtube.com/watch?v=KGwrcVWI6bw

 

http://www.ubest1.com/?page=video/30222#null

 

http://www.dailymotion.com/video/xhm97w_entretien-avec-etienne-chouard-3-le-systeme-electif_news#from=embediframe

 

6302931342_f005019dc8.jpg

                        Je viens de terminer "De mémoire indienne"... 

 

 

http://www.bastamag.net/article2635.html

 

http://videos.tf1.fr/jt-13h/dans-l-eure-les-agriculteurs-innovent-avec-la-permaculture-7460139.html

 

et pour finir en ce 3/10/2012 :

 

---------- Message transféré ----------
De : Philippe Derudder <derudder@lhed.fr>
Date : 1 octobre 2012 10:02
Objet : Les moissons du futur
À :


ENVOI EN NOMBRE

Cher(e)s toutes et tous

Si vous avez 1h30 à gagner (car je peux vous assurer que ça ne sera pas du temps perdu) je vous invite à regarder le nouveau documentaire de Marie Monique Robin. (vous savez la réalisatrice de :  "Notre poison quotidien", "Le monde selon Monsanto").
Non ce n'est pas un film catastrophe. Il pause la question de la sécurité et de la souveraineté alimentaire. Le discours dominant reste encore celui de l'agriculture intensive appliquée dans tous les pays industrialisés. Mais la pensée est en train d'évoluer jusqu'au sein de l'ONU où l'on commence a reconnaitre la valeur et les solutions qu'apportent l'agro-écologie.
Pour celle et ceux qui se posent des questions sur cette question, mais pour celles qui ont déjà une opinion, ce documentaire, parfaitement construit, donne un éclairage plein de sagesse, d'humanité et d'espoir.
Je vous invite a faire connaitre autour de vous ce film, car la encore les citoyens que nous sommes avons été conditionnés (comme pour la monnaie) a croire dans les vertus de ce qui se révèle être aujourd'hui un piège qui se traduit par la double crise : financière et écologique, étroitement liées.
Comme nos dirigeants politiques sont encore acquis a la pensée dominante, ce n'est que par l'évolution de la pensée des peuples que l'avenir devient souriant.

http://www.ubest1.com/?page=video/40533/les-moissons-du-futur-marie-monique-robin#null

Bien cordialement

Philippe

 

Repost 0
Published by gorgerouge - dans sources documentaires
commenter cet article
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 15:55

1er octobre 2012. Dans le train Paris St-Lazare - Evreux.

 

En face de moi, une maman qui nourrit son petit de 8 mois avec une soupe aux légumes. Il est assis sur la tablette face à elle, et ses tentatives pour tirer sur le tee-shirt et le soutien-gorge de sa maman sont telles qu’elle finit par l’installer contre elle : ses seins deviennent inaccessibles à Lucas, il est plus disponible pour manger.

 

Entre temps la conversation s’est engagée entre la maman, son enfant et moi, j’ai appris qu’elle l’avait allaité jusqu’à l’âge de 4 mois, je lui ai dit qu’une de mes amies avait allaité ses deux enfants de deux grossesses successives sans interruption, elle a réfuté que Lucas voulait téter, j’ai donné mon avis contraire sans lui demander les raisons de son sevrage.

 

1101531528_acc78b3541.jpg

 

Lors de cet échange j’ai ressenti du plaisir : plaisir de discuter d’un sujet rare à aborder sur la voie publique, plaisir de ressentir la sensualité de cette jeune femme en osmose avec son bébé. J’acceptais pleinement cette sensation de plaisir en moi, je ne ressentais absolument rien de malsain dans mes interventions ni sur les regards que je leur portais, et il m’est apparu comme une évidence que cette sérénité venait d’une absence totale de désir de ma part : je n’étais pas dans la séduction. L’histoire affective de cette jeune femme n’était pas la mienne, ce qui ne m’empêchait pas de communiquer pleinement avec elle et son enfant (il entendait ce que je disais, nous communiquions par le regard).

 

Ai-je touché du doigt l’attitude juste du pédiatre ?

Repost 0
Published by gorgerouge - dans astre
commenter cet article
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 09:45

complément du compte-rendu ajouté le 23 septembre.

 

---------------------------------------------------

22 septembre (une pensée pour Brassens),

ça bouge aussi à Rouen :

http://incredibleedibleagglorouen.wordpress.com/

 

-------------------------------------

Cette projection débats était annoncée ici et .

 

Une quarantaine de personnes dont 25 ont laissé leurs coordonnées.

Des retours très favorables.

A suivre : comment (et quand ?!) organiser un écofestival local ? Mais un écofestival "permanent", pas ponctuel : durable (bouh ! Que ce mot est vilain !) et exponentiel. 

Projet de construction d’une maison en paille sous forme de chantier participatif pour réinventer les douches publiques ?

Comment se rapprocher des artisans locaux ? (En plus de ces chantiers participatifs)

Quelles occasions de se rencontrer régulièrement ? Le dimanche aprem, 16h30, au London Pub, peut-être le seul bistrot ouvert à Evreux ? Le jardin ferré, dimanche aprem aussi, 15h ? Un autre endroit, dédié à la transition ?

Evreux en transition, Eure en transition, en communiquant sur le projet à mesure qu’il se construit pour faire des petits ailleurs, libérer nos imaginaires, ne pas se donner de limites dans l’invention et la mise en œuvre de l’après pétrole. Imaginer notre territoire  en transition (et le mettre en oeuvre !) d'ici 5, 10, 20 ans, tous secteurs confondus, à travers une vision globale, en étant certains que nous ne serons pas passés à côté de l'essentiel : en envisageant que la voiture nous échappe, que suite à un choas économique l'euro nous échappe. Ne pas nous contenter de ce que nous aurons fait, mais anticiper l'après pétrole en tenant compte de toutes ses composantes. Voilà les grandes lignes esquissées le 18 septembre dernier au  soir.

Autres grandes lignes esquissées : compassion (pour les autres autant que pour soi-même), confiance, concertation, cons (personne n'échappera à l'après pétrole, même pas les cons, il faudra garantir une place pour tous)

Prochain RDV à confirmer : au P’tit café à Evreux, Navarre, mercredi 3 octobre, 19h.

 

D'ici là :

http://festivaldesutopiesconcretes.org/

 


 

                                                                     blaireau

Repost 0
Published by gorgerouge - dans AET
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 06:10

Vous pouvez vous inscrire sur mon blog en entrant votre adresse électronique dans la troisième fenêtre intitulée "newsletter" sur la droite l'écran.

Cliquez sur "Notifications de publication d'articles " : je ne publie jamais de newsletters.

5033899974_f2f95775cd.jpg
Dans la vie il y a deux catégories de personnes, aurait dit Clint Eastwood dans un autre western :
les post-extractivistes, qui attendent la fin de l'extraction du pétrole en préparant le chaos par leur passivité :
chaos économique, écologique, alimentaire,...
et les anti-extractivites, qui préparent et accélèrent peut-être un après pétrole heureux et résilient :
résilience productive, conviviale, imaginative...
- - - - - - - - - - - - - - -
Le 18 nous lançons résolument l'idée de, non pas un, mais trois territoires en transition, cons sans trique et si mule tannée (hi ! han !) :
Evreux en transition,
GAE (Grand Evreux Agglomération) en transition,
Département de l'Eure en transition.

Avec une monnaie locale : l'Eureux

"Alors avec ton Eureux, t'es heureuse, poupée ?" (slogan publicitaire suggéré par Jack Cégayla)
mais Yvonne a trouvé moins machiste :
"avec les eureux on fait des heureux !"

Le projet est bien évidemment, au-delà de relocaliser et défossiliser toute la production ainsi que de relocaliser la monnaie,
que nous réussissions
le plus rapidement possible à faire des petits au-delà de nos frontières euroises.

Il y a urgence : c'est peu de le dire !

Selon l'ancien directeur de la prospection de chez Exxon, seconde multinationale pétrolière derrière BP-Shell, la production  mondiale de pétrole connaît un plateau depuis 2005-2006,
et devrait connaître un déclin à partir de 2013, 2014 ou 2015 de 5 à 7% par an.
(Source : revue mensuelle La Décroissance, juillet-août 2012)
Or la courbe de la santé économique suit exactement celle de la production de pétrole :
c'est une récession majeure, internationale, irréversible qui se profile à échéance de 1 à 3 ans.
Repost 0
Published by gorgerouge - dans AET
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 06:57
Repost 0
Published by gorgerouge - dans sources documentaires
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Gorge Rouge
  • : Essentiellement préparer l'après pétrole localement, fruit d'une quête tous azimuts pour comprendre ce monde de fous.
  • Contact

Profil

  • gorgerouge
  • Voir http://gorgerouge.over-blog.com/article-a-la-recherche-de-l-evidence-14-janvier-2011-65012602.html