Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 20:55

à quelques semaines des zéle'ections je remets sous les feux des projecteurs les encouragements que j'avais écrits à Michel Champredon après son accession à la Mairie d'Evreux. J'aurais pu aussi l'inviter à lire Démocratie particiative et écologie.

------------------------------------------_

 

Bonjour Monsieur le Maire,

 

évidemment BRAVO pour votre élection !

 

J'irai droit au but :

 

la démocratie participative c’est être informé de ce qui se fait de mieux partout dans le monde.

Un lien pour recevoir la lettre de l’Adels (L’Association pour la démocratie et l’éducation locale et sociale) : lettre_info-subscribe@adels.org associée à la revue Territoires et le blog de l’Adels :

http://democratielocale.wordpress.com:80/2008/03/05/80/ + http://www.participa.fr/fr/

 

Une pépinière d’emplois sociaux et solidaires dont une herboristerie locale pour les pompistes et les garagistes d’Ici. (Les premiers qui se retrouveront au chômage avec l'avènement inéluctable de l'après pétrole.)

 

Ne pas pouvoir consommer, c’est frustrant ;

repousser la publicité, c’est épanouissant.

  

Immobilier : Ici  joue la transparence. Les loueurs sont invités à afficher leurs revenus et à baisser leurs loyers afin d’entrer, eux aussi, en décroissance durable.

 

Ici  première ville française à s’inscrire dans la transition vers l’après pétrole : sa première pierre est de traduire en français le site :

http://transitiontowns.org/

et développe les énergies renouvelables locales : voir les sites
http://eolsocial.free.fr/eol1_800600.htm 
et
http://www.heol2.org/.

Elle partage la gestion de ses eaux usées entre l'installation de toilettes sèches, voir http://www.eautarcie.com/Eautarcie/Page_de_garde.htm 
et l'assainissement biologique : www.lyseconcept.fr .
 

Ici élabore son agenda 21.

http://www.mairie-lille.fr/sections/site-fr/Menu_horizontal_haut/Urbanisme_et_logement/Developpement_durable

 

Ici se déclare zone hors AGCS.

Un contrat est passé avec Enercoop afin que  toute l'électricité consommée par la municipalitée soit issue d'une source de production renouvelable et afin de favoriser la production d'électricité renouvelable locale sous forme d'économie sociale et solidaire. 
 www.enercoop.fr 

 

 

 

…bientôt à Ici  (source : http://www.jjkphoto.ch/velo.htm )

 

En attendant la suppression de la voiture thermique, le processus participatif a décidé que les parkings des grandes surfaces périphériques seront réquisitionnés en semaine autour d’Ici.

Depuis ces parkings, matin, midi et soir, toutes les 10 minutes environ, des navettes accompagnent gratuitement les passagers aux portes ou au cœur d’ Ici.

Ainsi, le parc automobile du centre ville est désengorgé. Des vélos sont accessibles depuis les parkings ou depuis le centre ville et nombreux sont ceux qui transportent leur vélo dans leur coffre ou sur leur galerie. Un système de pointage facultatif est instauré : au bout d’un an il est possible d’estimer l’utilisation individuelle de ces parkings et de l’économie faite en émissions de GES, donnant la possibilité de bénéficier d’une déduction fiscale sous forme de crédit d’impôt.

 

 

Ici : des emplois de transformation défossilisée à l’intérieur, des emplois de production locale défossilisée alentours.

 

Les axes prioritaires :

ð     l’approvisionnement progressif des cantines et du restaurant administratif en produits biologiques locaux et en protéines végétales locales,

ð     la filière bois,

ð     l’habitat en paille,

ð     la relocalisation progressive de tous les secteurs économiques,

ð     la création d’une couveuse d’activités en ESS (économie sociale et solidaire) en direction des porteurs de projets âgés de 18 à 30 ans, contact à Toulouse : www.etymon.fr ,

 

 

              Une installation pour la fabrication de biogaz à Güssing, Autriche.

…bientôt à Ici ?

Source : http://www.renet.at/

 

Ici, ou la communauté d’agglo, ou la couveuse d’activités, achète une parcelle de terrain agricole à titre expérimental proche d’Ici . Une structure en ESS utilise cette parcelle pour cultiver des produits biologiques (protéines végétales pour les restaurations collective et domestique, chicorée, herboristerie etc.) en partie avec de la main d’œuvre en réinsertion. Une partie des bénéfices est utilisée au rachat de cette parcelle de terre par la structure porteuse du projet. Dès les premiers résultats positifs de cette expérimentation, l’opération est étendue à des parcelles plus grandes. L’information locale apporte une garantie de débouchés : AMAP etc.

 

L’Eure produit du lin (Les Linières de St-Martin du Tilleul) et vend des vêtements en lin (Au Lin d’Amandine à Graveron-Semerville) mais où est tissé ce lin ? Au Portugal, en Belgique ou en Chine… Une filature sous forme de SCOP est créée « ici » avec des débouchés garantis par une information locale importante et grâce au soutien des collectivités locales.

Une délégation d'élus accompagnée de quelques citadins fait un voyage à Friebourg en Allemagne pour voir comment est géré l'éco-quartier

 

 

« Dis-moi à quelle sources tu t’informes, je te dirai qui tu es »…

Le journal local consacre mensuellement une rubrique pleine page à sa revue de presse écologique et fait ainsi la promotion de revues habituellement confidentielles telles que : La Décroissance, L’âge de faire, Passerelle-éco, Bio-contact, L’écologiste etc. Idem sur la démocratie participative en couvrant la revue Territoires.

 

Etc.

 

2012 : Ici , une ville qui a contribué à créer de l'activité à 20 km alentours et qui a diminué son parc automobile : aujourd’hui elle se réjouit d’avoir réduit sa population de 10 % en 4 ans. Elle augmente cette même année de 2% ses investissements, malgré le manque à gagner financier dû à sa modération démographique.

 

 

                                                                                         18 mars 2008

----------------------------------


10 février 2009 : pour des propositions concernant la politique internationale, voir le document : Ziegler  .

 

Repost 0
Published by Gorge Rouge - dans roulement à billes
commenter cet article
1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 12:11
Une série de vidéos sur l'installation d'un potager !

Je suis régulièrement le travail de Loic sur le potager en carré depuis plusieurs années, et celui-ci est très intéressant. Il nous propose une série de vidéos en ligne sur le jardinage, où il nous guide dans l'installation d'un potager.

Pour ceux d'entre vous, qui souhaitent en savoir plus à l'approche de cette prochaine saison de jardinage, je vous conseille vraiment cette série !

benjamin broustey

 

Je veux me rendre sur les premières vidéos

Image
La Goursaline, route de Pérussat 87230 Bussière-Galant, FRANCE
Image

 

 reçu le 28 février 2014
Repost 0
Published by gorgerouge - dans roulement à billes
commenter cet article
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 09:34

 http://www.permaculturedesign.fr

 

Bonne découverte !

 

3347840616_4fd74cefa3.jpg

Repost 0
Published by gorgerouge - dans roulement à billes
commenter cet article
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 06:01

Ce texte est classé dans la rubrique "roulement à billes" de ce blog.

Comme indiqué dans le Mode d'emploi, cette treizième catégorie concerne les solutions concrètes pour quitter dans les faits la spirale de l'effondrement écologique actuel.

 

----------------------------------------------------_

 

Le thème annoncé ce 7 mai 2013 était :

Evreux et Eure département en transition vers l'après pétrole :

une aventure collective, inéluctable  et passionnante

 

première question posée aux groupes de 5 à 6 personnes :

 

Qu'attendez-vous de cette soirée ?

 

trouver des solutions à l'échelle locale

hiérarchiser les utilisations du pétrole

imaginer une vie sans pétrole

aller dans le concret

considérer qu'Evreux n'est pas énorme en taille mais c'est quand même une grande ville (plus de 50000 habitants)

produits fabriqués à base de pétrole et ses dérivés en plastique : en faire une liste non exhaustive, puis répondre à la question : comment s'en passer ?

projection sans pétrole dans le domaine de l'agriculture, biologique

le bâtiment utilise beaucoup de pétrole : comment le concevoir avec des matériaux locaux ?

une ville seule est-elle la bonne taille de territore pour résoudre l'après pétrole ? Ville et déartement : dimension collective et partenariats ville campagne nécessaires

qu'est-ce que le groupe impulsé par Robin a mis en route ?

projets à taille humaine et non grosses entreprises à échelle nationale

monde solidaire

dimension collective

limiter les transports et les adoucir (charrette, vélo…)

comment préserver les acquis sociaux : santé, retraite etc.

 

Pause – courte intervention de l'animateur :

échéance et ampleur du pic de pétrole (2013 – 2015, baisse de production mondiale de 5 à 7% / an, source fiables, omerta explicable, usage du princie de précaution)

 

 

deuxième question :

 

Quelles solutions heureuses à échéance 2020 ou 2030 ?

 

utiliser les connaissances anciennes : celles des égyptiens comme celles des vivants

engrais naturel et chauffage : bouse de vache

remplacer les fibres synthétiques par de vrais tissus artisaneaux

ne pas couper tous les arbres pour se chauffer, replanter, créer des emplois, gestion forestière

maisons paysannes, restauration

murs en bauge, bon isolant

vélos d'appart : dehors !

développer la filière lin, le coutil (chanvre ou lin, souvent mélangé à du coton, fabrique de coutil à Louviers, voir le musée, draps de laine)

faire revivre les anciennes usines de textile

lave linge à pédales

vivre en communauté

société de partage, jardins partagés

échange de connaissances, de vêtements, de savoir-faire

mutualiser : éolienne ménagère (domestique)`solidaire : covoiturage par cartiers, amélioration des relais de transports, développer les liens entre les territoires

inventer un autre système politique : citoyen et cteur local

récupération, cultiver sur les toitures et les murs : absorbe du CO2

 

Je rêve d'abord d'une société où tout le monde pourrait manger à sa faim, et dormir dans son lit et non dans sa "Station Rome" (voir libre paru récemment sous ce titre).

 

Je rêve d'une société où les enfants seront heureux d'aller à l'école, curieux d'apprendre, désireux de partager leur savoir avec les autres. Que sera l'école de demain dans la ville de demain ?

 

Réflexion : de bonnes idées ne voient pas le jour souvent à cause de blocages administratifs ou autres.

 

--------------------------------------------------------------_

 

En rentrant des rencontres de la transition à Cluny les 25 et 24 mai j’ai eu l’idée du vélo vertical.

Repost 0
Published by gorgerouge - dans roulement à billes
commenter cet article
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 19:01

Ces rencontres de la transition à Cluny les 25 et 26 mai derniers ont été pour moi fort intéressantes pour plusieurs raisons.

7840145420_c454e0854a.jpg


Raison convergente : nous sommes en train d'inventer des modes d'animation ayant pour but et pour résultat le partage de la parole et du pouvoir, et ce quelque soit le nombre de personnes présentes, nous réinventons ainsi les conditions des palabres dans leur sens le plus porteur : ne laisser personne en chemin. Cette lame de fond se retrouve jusqu'à la ZAD de NDDL.

Raison divergente : bon nombre d'associations représentées mettent tous leurs oeufs dans le panier économique et n'envisagent pas de ce fait même un plan B, celui de l'accélération de la récession consécutive au pic pétrolier. C'est la double zone d'ombre de la transition : celle de l'après pétrole, voix très minoritaire à Cluny, et pour cause, puisqu'elle entraîne à sa suite la seconde zone d'ombre : celle d'un monde en état d'effondrement économique, et par suite "administratif" : tous les employés de bureau du secteur tertiaire vont devoir changer de métier, la première question à regarder en face étant : quand ? et la seconde : comment s'y préparer activement ? Nous passons encore largement à côté de cet aspect de la transition vers l'après pétrole, car c'est bien de celle-ci dont il s'agit, même si elle entraîne avec elle les transitions personnelle, spirituelle, énergétique, économique et j'en passe.

Raison réconciliante : le principal outil disponible pour lever et résoudre ces divergences est précisément celui qui caractérise nos convergences, la capacité à nous parler, à nous auto-organiser collectivement, y compris en situation de récession économique. Oser regarder la récession arriver est le seul moyen pour visualiser des solutions heureuses, telles le vélo vertical.

7840140470_7c5ed213c4.jpg

Prenez un axe métallique horizontal relié à plusieurs pédaliers en série : par exemple 5 personnes qui pédalent côte à côte tout en bavardant, en position couchée, en pouvant lire éventuellement.

Cet axe est relié à une charge d'une tonne, et en pédalant nous hissons lentement ce caillou à 10 mètres de haut. Mettons 30 minutes de pédalage à puissance moyenne.

Une fois en haut de ses 10 mètres, cette charge se branche en redescendant sur un système qui actionne d'autres machines : des lave-linge à pédales, des métiers à tisser, des broyeurs de céréales, des dynamos de vélos, des systèmes mécaniques qui créent de la chaleur (là j'ai pas d'idée mais ça doit bien exister), c'est sans fin...

301036438_fd0ab1cbd2.jpg

19/07/2013 : pour les notes sur Cluny, les vraies, c'est ici.

Repost 0
Published by gorgerouge - dans roulement à billes
commenter cet article
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 18:05
Repost 0
Published by gorgerouge - dans roulement à billes
commenter cet article
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 03:17

La permaculture, acronyme issu de "agriculture permanente" ou "culture permanente", désigne la création d'écosystèmes qui s'entretiennent eux-mêmes sans l'intervention de l'homme ou avec une intervention minimale.

Une forêt de châtaigniers ou châtaigneraie est un bon exemple de permaculture comestible. Mais la permaculture peut s'appliquer à tout autres domaines que la production alimentaire : un groupe peut adopter un mode de communication circulaire, permacole, où la parole est partagée, qui garantit sa pérennité, à l'inverse des systèmes hiérarchiques où la tête de la pyramide peut soit abuser de son pouvoir au détriment du groupe, soit faire défaut (maladie, mort) entraînant l'effondrement du système inféodé au pouvoir centralisé.

La plupart des sociétés traditionnelles qui ont perduré durant des millénaires ont été fondées et sont encore fondées sur une forme de hiérarchie inversée dans laquelle le porte parole est au service du groupe et non l'inverse.

La permaculture appliquée à la production potagère suit plusieurs principes observés dans la nature : la terre n'est pas à nu, mais sous couvert végétal, n'est pas labourée, pas ou peu piétinée. Elle est ainsi riche en vers de terre et micro-organismes qui lui confèrent une fertilité naturelle. Elle est saturée de variétés comestibles pour ne pas laisser de place aux variétés sauvages toxiques ou non indésirables. Le mélange des variétés permet une autodéfense contre toutes sortes d'agressions qui apparaissent dans les monocultures. La complémentarité des plantes est ainsi valorisée. Les plantes pérennes et vivaces sont favorisées, les plantes annuelles ne sont pas entièrement récoltées afin que leurs graines se resèment spontanément d'une année sur l'autre. L'intervention de l'homme reste nécessaire, soit pour empêcher les arbres de faire de l'ombre aux autres végétaux, soit pour sélectionner les graines et empêcher leur croisement et leur hybridation naturelle.

3512426858_e51ec8a219.jpg                                                                                              Rhubarbe

La permaculture se base sur l'observation de la nature. La mise en place d'un potager permacole demande beaucoup d'observation au début pour faire son design, mais demande ensuite peu d'intervention pour énormément de production.

"Chérir la terre, chérir les gens, produire en abondance et partager les surplus" est une belle formule pour guider une démarche permacole.

La terre a été et peut à nouveau devenir un paradis, comme l'avait dit Christophe Colomb en arrivant en Amérique, nous pouvons désormais recréer un jardin d'Eden partout autour de nous.

Car ce n'est pas un hasard si la permaculture a commencé à éclore dans les années 70 à l'approche du pic de pétrole : tout système dépendant des énergies fossiles, en quantités limitées et de surcroît polluantes et sources de conflits armés est tout ce que l'on veut, sauf permacole.

Dans l'approche permacole comme dans toutes les cosmogonies traditionnelles, l'homme et son environnement ne sont pas séparés : végétaux, animaux, minéraux, être humain forment un tout dans lequel tous les éléments sont inter-reliés.

En recréant les palabres quotidiennes dans chaque quartier, dans chaque rue, dans chaque village et chaque ville, avec des systèmes de connections de proximités, nous créons des réseaux de production locale collective allant dans le sens d'un après pétole serein.

http://www.innovativity.org/meta-moteur-innooo.php?typerecherche=web&item=permaculture

Repost 0
Published by gorgerouge - dans roulement à billes
commenter cet article
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 14:05

Ce texte a été écrit avant la parution du Manuel de transition.

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

"Comment se passer de bagnole ?"

Quand la question est posée comme ça, il n’y a pas de réponse.

 



Comment changer notre mode de vie pour retrouver celui d’antan, vivable, sans pétrole ? Certes il y a des résistances du genre « on ne peut pas revenir en arrière », mais il y a des réponses locales. Plein de réponses.

 

Et une fois ces réponses trouvées et mises en place, la bagnole ne servira plus à rien.

                                                                                    13 mai 2008

21 juillet 2009 : voir
 http://www.partipourladecroissance.net/wp-content/uploads/2009/07/stop-a-la-voiture-2.pdf 
et
http://carfree.free.fr/

------------------------


Et si nous anticipions plutôt l'après pétrole ?

 

Un mail pour diminuer le coût de l’essence circule abondamment (et la télé que j'ai vue allumée ce matin 28 mai 2008 nous abreuve de cette revendication) mais consommer du pétrole accélère le réchauffement.

Alors que faire ?

Relocaliser l'économie.

 

Chaque jour m'apporte son lot de découvertes dans ma réflexion sur l'après pétrole,
et si je suis persuadé que l'après pétrole ressemblera fortement à l'avant pétrole,

ce processus a beau être inéluctable, sa préparation n'est pas gagnée !!

Le virtuel n'est pas toujours là où l'on croit...

 

L'obstacle, l'un des nœuds du problème :

nous le refusons de toutes nos fibres plutôt que de nous préparer à l'affronter.

 

Nous avons tellement l'idée de progrès enfoncée dans la tête,

et ce progrès est tellement lié à notre consommation énergétique

que tout renoncement, toute modération

sont considérés comme un "retour en arrière" impossible.

Impensable.

 

Les fantômes des épidémies d'antan, de la peste, nous hantent et nous empêchent de réfléchir.

Je ne rigole pas.

 

Nous sommes pieds et poings liés au progrès dans notre représentation du monde et pour notre grand malheur, hélas, car sans cette résistance au changement, ce pourrait être tellement facile d'entrer en décroissance, collectivement !

 

Et la démocratie participative, sans doute absolument nécessaire pour venir à notre rescousse,

est loin, très loin d'être dans de bonnes conditions d'émergence dans notre France de 2008.

Voir "Démocratie participative et écologie " sur ce blog, notamment le compte-rendu du colloque.



------------------------------

Nous pensons généralement que la catastrophe écologique annoncée est toujours moins désagréable que les mesures qu’il faut prendre pour tenter de la contenir.

Pourtant cette catastrophe est effroyable, et les mesures à mettre en place peuvent êtres douces. Mais notre incapacité à imaginer un avenir différent nous rend incapables de remettre en cause notre mode de vie, à terminer par la voiture.                                                                                                                           
                                                                                                    20 mai 2008
                                                                                                                                                      





source icônographique : http://photos.linternaute.com/photo/1093707/1305268233/818/le-regal-de-l-abeille/



L’inventaire

 

 

 

La première

chose à faire

c’est de faire l’inventaire

dans l’alimentaire.

 

Que pouvons-nous produire localement ?

Tout, ou presque quand on se place du point de vue :

« comment faisions-nous avant le pétrole ? »

et

« comment ferons-nous après le pétrole ? »

 

L’inventaire donc.

 

Des kiwis.
Des noix. Des noyers. Plein de noyers. Un noyer pour 20 personnes. 12000 habitants ? 600 noyers à planter. Beau programme.

Des tomates.

Des mille-pattes (ça c’est pour Nino).

 

Des pommes.

Ça semble évident des pommes en Normandie, et pourtant…

Quel pourcentage vient par camions de l’autre bout de la France ou de l’Europe ?

Pourquoi nos maisons n’ont-elles plus de caves pour conserver nos pommes, nos kiwis, sans recours au réfrigérateur ?

 

Des poires.

Des fraises.

Des pêches.

Des fèves.
 

C’est sans fin.

 

Tout, je vous dis.

 

Ah non ! Pas des ananas. Ni des noix de coco.

 

 

Ensuite se pose la question du comment.

L’économie sociale et solidaire, des SCIC et des SCOP.

Un homme, une voix.

 

Et par quoi commencer.

 

28 mai 2008 



 


source icônographique : http://photos.linternaute.com/photo/1136647/1382059633/1173/abondance/

Repost 0
Published by Gorge Rouge - dans roulement à billes
commenter cet article
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 03:20

Photos agriculture urbaine, merci Gwen ! :

 

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=330391310388728&set=a.330391290388730.75998.130659150361946&type=3&theater

 

 

Vidéo nourrir le monde, 15 minutes :

 

http://www.agirpourlenvironnement.org/blog/nourrir-le-monde-une-video-pour-comprendre-les-solutions-ecologiques-et-du-3510

 

"L'agriculture conventionnelle est la première cause de la fin dans le monde."

 

 

6865617858_c74c0030e6.jpg

                             Cardamome, plante aux propriétés antibiotiques naturelles

 

Repost 0
Published by gorgerouge - dans roulement à billes
commenter cet article
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 06:37
Repost 0
Published by gorgerouge - dans roulement à billes
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Gorge Rouge
  • : Essentiellement préparer l'après pétrole localement, fruit d'une quête tous azimuts pour comprendre ce monde de fous.
  • Contact

Profil

  • gorgerouge
  • Voir http://gorgerouge.over-blog.com/article-a-la-recherche-de-l-evidence-14-janvier-2011-65012602.html