Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2007 1 03 /12 /décembre /2007 20:39

 

 Article resté longtemps "dans mes cartons", de même que  Bourdieu , mis en ligne le 12 janvier 2011.


 3859153939_9220110f2d.jpg

 

Quel est le verso de la consommation ? C’est la production et la transformation.

 

Quand nous consommons, nous sommes plutôt passifs, surtout quand c’est de la télé, du Mac Do, du camping ou du Club Med. Tout prêt tout cuit, rien à  faire.

 

Le summum de la décompression, du loisir, du temps libre, le but de la vie pour tout dire devient la consommation passive, immobile. Vautré dans un sofa avec un scotch Whisky à la main, musique d’ambiance et, rêvons, piscine… C’est l’image presque omniprésente que nous envoie le monde de la publicité, des séries télévisées, du show-biz, des médias. C’est aussi majoritairement la culture que se transmettent les jeunes entre eux via leurs play stations et autres consoles de jeu. Je me console avec ma console.

 


 

Et pourtant, « dans le temps » comme dit l’expression ringarde, c’est à dire depuis toujours et encore dans 80% des lieux de vie sur terre aujourd’hui, la vie c’était produire, activement, pour s’alimenter, se vêtir, se loger. Les temps libres, rares, étaient plutôt consacrés au repos, au petit bal du samedi soir, de moins en moins à la religion. Mais on se reposait pour repartir au boulot juste après la sieste, cultiver son jardin, préparer le repas, tricoter un pull, et faire tourner le fournil, la forge ou le métier à tisser. La vie c’est ça : c’est être actif. En mouvement. À plusieurs, en toute complicité. L’activité, le plaisir et la vie ne font qu’un. Ce n’est pas ce monde séparé entre un travail d’un côté, et un temps libre de consommation passive, de l’autre.

 

 

Pour s’adapter à l’après pétrole, il va falloir sacrément se mettre un coup de pied au cul : pour retourner vivre à la campagne (les pommes de terre ne poussent pas dans les supermarchés – adage de la communauté Longo-Maï, située dans la Drôme provençale au nord de Forcalquier, aux frontières orientales du Luberon), pour assurer la production alimentaire en autonomie quand nous n’aurons plus ni  travail, ni revenu après le crash boursier et le chaos (voir Extraits article Emmanuel Broto), pour créer des espaces d’entre aide où le chacun pour soi n’aura plus place, et où le farniente pour le farniente ne sera plus possible, au moins dans un premier temps, le temps de recréer un paradis de sur abondance sans énergie fossile.

 

Ne rien faire, à condition que ce soit pour se préparer à être actif. Inventif. Vivant.

Agir, c’est vivre.

 

 

 

3 décembre 2007, Thiberville, bar de la Place.

 

5128145121_8aeacac786.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gorge Rouge - dans roulement à billes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gorge Rouge
  • : Essentiellement préparer l'après pétrole localement, fruit d'une quête tous azimuts pour comprendre ce monde de fous.
  • Contact

Profil

  • gorgerouge
  • Voir http://gorgerouge.over-blog.com/article-a-la-recherche-de-l-evidence-14-janvier-2011-65012602.html