Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 15:01

 

Compte-rendu ateliers Evreux – Eure en transition

jeudi 18 juillet 2013 au Bohème

 

 

Nous étions 10. Nous sommes restés en groupe entier toute la soirée.

 

=> 1. Robin a brièvement présenté les grandes lignes de l'écriture d'un one man show sur l'après pétrole :

  • les Antilles en Normandie, profusion alimentaire locale,

  • le vélo couché vertical collectif ou VCVC pour l'énergie du pédalier élargie,

  • et le rassemblement d'un panel de 100 personnes pour organiser une visualisation collective. (La grande libératrion de l'imaginaire de Rob Hopkins mais avec des personnes tirées au hasard sur un territoire donné afin de donner leur place aux 30 % d'artisans ou ouvriers travaillant de leurs mains – organisation en 10 groupes de 10)

 

Jean-Yves prendra contact avec Le cube à essai et Robin avec le Mega Pobec afin de transformer ces situations en scénettes que nous irions jouer sur la place du marché et/ou de faire jouer ce spectacle par un acteur.

 

5027116451_c2473c0cab.jpg

 

Pour tenter d'approcher les artisans Robin a un contact récent auprès de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat, déjà contactée auparavant mais sans retour pour le moment.

 

=> 2. La co-location a été longuement abordée, y compris pour les personnes âgées, voir les babayaga. http://www.lamaisondesbabayagas.fr/

 

=> 3. Nous avons donné des nouvelles des jardins partagés (projets embyonnaires après contacts pris avec la ville d'Evreux), incroyables comestibles (tentative à l'automne dernier, infructueuse pour l'instant) et autre potager communautaire de Popaul (prétexte pour créer du lien social pour l'instant, beaucoup à manger pour les limaces cette année et quasiment rien pour nous, mais plusieurs leçons tirées de cette première expérimentation nous permettront de mieux nous organiser l'an prochain).

 

=> 4. Le projet de stand au Musée de la pomme à Conches en Septembre n'est pas possible : renseignements pris, Claude nous dit qu'il n'est ouvert qu'aux producteurs locaux.

 

=> 5. Suite aux tentatives infructueuses de rencontrer le président du Conseil Général de l'Eure,

voir http://gorgerouge.over-blog.com/article-demandes-de-rendez-vous-avec-le-president-du-cg27-118831959.html , absence de réponse du CG probablement dûe à une perception trop alarmiste et catastrophiste de notre vision de l'avenir post pétrolier et en opposition trop frontale aux convictions progressisites de M. Destans, (voir à ce sujet le mot « relance » au centre des propos du Président du CG dans une de ses récentes interventions dans la presse locale), nous envisageons un courrier collectif – nous ne nous sommes pas demandé qui s'occupait de rédiger la première ébauche de ce courrier => avis aux a(r)mateurs !

 

=> 6. La question de la tenue d'un stand au forum des associations en septembre s'est posée mais nous ne sommes pas (pas encore, voir plus loin) constitués en association et il est trop tard pour postuler. Nous pourrions tout de même démarcher les stands lors de ce forum pour leur parler de notre prochaine soirée et les y convier.

 

=> 7. Nous envisageons de nous constituer en association afin d'avoir plus de crédibilité, un bureau collégial est envisagé (plusieurs personnes toutes co-présidentes, co-secrétaires, co-trésorières), Robin s'informe sur la question de la responsabilité juridique de la formule. Devoirs de vacances : faire des propositions pour l'objet de l'association et éventuellement sur la rédaction des statuts.

 

=> 8. Rejoindre massivement le groupe local d'EELV pourrait être une ouverture possible. Les prochaines dates de réunion de ce groupe seront communiquées à la liste EVT (Evreux Ville en Transition).

 

=> 9. Plusieurs autres contatcs et autant d'ouvertures possibles sont en cours : auprès du Conseil Economique, Social et d'Environnement, dont l'un des membres fera une présentation de notre action et de nos attentes en séance plénière en septembre, et auprès des socialistes ébroïciens.

 

=> 10. La question de la difficulté de démarrer quelque chose de concret est abordée au cours de la soirée, par quoi faut-il commencer ? Lister les actions possibles ? Voir la rubrique roulement à billes sur le blog de gorgerouge :

http://gorgerouge.over-blog.com/categorie-11117285.html .

On sent bien une nécessité de relais des pouvoir publics qui ne vient pas d'un côté, et une difficulté à mobiliser le tissu association et la sphère artisanale de l'autre, deux freins qui n'en sont pas forcément ailleurs : à Salon-de-Provence par exemple où les instigateurs de Salon en transition ont mobilisé les tissu associatif local. « On est très forts en com' » disent-ils sous forme de boutade. Voir les points 10 et 7 dans les notes de Cluny ci-dessous.

Voir aussi http://salontransition.wordpress.com

 

=> 11. Mathilde propose de démarcher les commerçants à propos des sacs en plastique remplaçables par des sacs en papier, rencontres pouvant être l'occasion d'écrire des sketches venant s'ajouter au point 1.

 

=> 12. Robin a un nouveau rendez-vous grâce à un nouveau contact, à prendre auprès de l'ALSM (Amicale Laïque de St-Michel) pour envisager une réunion locale dont la forme reste à déterminer : conférence débat, ateliers participatifs, sketches etc.

 

=> 13. La prochaine soirée Evreux et Eure en transition aura lieu un lundi en septembre, lieu et date à déterminer. (21/07 : on avait pensé au Seven mais ils ne sont pas ouverts le lundi soir et ils ont trop de monde en soirée. Je vais chercher du côté de Gravigny). La soirée suivante, un mardi, devrait se tenir au Kilucru, nouveau restaurant locavore à la place de l'ancien Masacha, 5 rue Franklin Roosevelt.

 

-------------------------------------------------_

 

Rencontres nationales de la transition, Cluny, 24, 25 et 26 mai 2013.

 

Rencontre des référents des territoires et villes en transition - TVT, samedi 25 mai au matin.

 

Notes relatives au groupe "Quels partenariats locaux, nationaux, internationaux ?" Notes prises par Robin, mémoire de la table correspondante.

 

5320163893_d15f5af831.jpg

 

Partenariats internationaux :

 

- 1. nécessité d'y coller cellezetceux qui parlent anglais dans la mesure où le transition network se trouve à Totnes et est animé par des anglophones dont Rob Hopkins himself

 

- 2. lors du Festival des utopies concrètes - FUC - de septembre 2012 à Paris avait eu lieu unejournée avec plusieurs ateliers et moments d'échanges à Ecobox pour les transitionneurs de l'Île-de-France et d'autres régions (à la louche 80 personnes). Plusieurs personnes du groupe qui avait animé cette journée revenaient de Londres où elles avaient vécu la conférence annuelle internationale de la Transition sur trois jours. Ce type de partenariat est incontestablement à poursuivre, sous réserve d'en assurer le coût (aller-retour pour Londres pour plusieurs personnes)

 

- 3. rôle important d'Internet

 

 

Partenariats nationaux :

 

- 4. la réponse est sous nos yeux : ces rencontres nationales de la transition sont l'occasion de nouer des partenariats nationaux puisque c'est précisément l'objectif de cet événement

 

 

Partenariats locaux :

 

- 5. comment résoudre la proximité à 95% entre les TVT et Colibris ? Envois par mail en double liste des infos concernant les opérations organisées en partenariat

 

- 6. la question des partenariats peut s'entendre du point de vue de la liste des partenaires potentiels et de la méthodologie pour nouer des partenariats. Le premier point de vue, celui de la liste, est simple à traiter : personne n'échappe à un partenariat potentiel dans la mesure où personne n'échappera à l'après pétrole. Reste à indiquer un réseau potentiellement intéressant à approcher : la jeune chambre économique, qui regroupe des personnes de moins de 40 ans, réseau international qui existe depuis plus de 70 ans

 

- 7. nos partenaires, associatifs, institutionnels ou autres, sont autant de portes d'entrée pour aborder la transition vers l'après pétrole, l'important étant de se demander en quoi chaque structure et chaque personne peut apporter sa pierre, et donc d'être à l'écoute, de respecter les différences, de cultiver une vision positive de l'avenir et de nos relations avec chacunE

 

- 8. la question des partenariats locaux est elle aussi sous nos yeux, mais différemment que pour les partenariats nationaux évoqués plus haut : il s'agit ici de la manière dont est organisé cet atelier ayant pour but de répondre aux questions : quels objectifs et quelle organisation pour la coordination nationale des TVT ? Les 4 thèmes (dont celui-ci : "Quels partenariats locaux, nationaux, internationaux ?") sont répartis autour de 4 tables de 2 à 8 personnes, sachant que nous sommes une petite vingtaine de personnes en tout, et hormis les personnes-mémoire qui restent à leur table, les autres vont où elles veulent, en changeant de tables n'importe quand mais si possible à chaque gong toutes les 20 minutes. 3 phases de 20 minutes ont lieu. La personne-mémoire résume à chaque nouvelle séquence ce qui s'est dit dans le ou les groupes précédents, puis fait un rapide compte-rendu oral en fin d'atelier. Adopter le même genre d'animation de groupe avec nos différents partenaires répond bien à la question des partenariats locaux du point de vue de la méthodologie. Ce sont bien ces formes d'organisation dont le but est de partager la parole et le pouvoir qui font notre originalité – sociocratie, alocraty etc. Sur cet aspect la demande est omniprésente et participe d'un glissement fort du "lutter contre" vers l'auto-organisation, même si dans bien des cas les deux sont nécessaires (voir Notre-Dame-des-Landes)

 

- 9. la méthodologie des partenariats doit se concentrer autant sur la transition intérieure (action sur le stress, nécessité de concision, attention aux autres même pendant que je parle…) que sur la transition méthodologique au sens de l'animation de groupes évoquée au point précédent

 

3971643418_4c5be2a798.jpg

 

- 10. "on est très forts en com' ", boutade lancée à la volée mais boutade essentielle, car elle montre que créer des partenariats signifie d'abord s'attacher à l'humain, rencontrer les gens encore et encore, tout en respectant le point 7

 

- 11. organiser des évènements ou se greffer et s'inviter à des évènements existants

 

- 12. trois principes à garder à l'esprit lorsqu'on crée un événement : éviter les dates communes avec d'autres évènements, organiser des réunions en commun avec l'ensemble des partenaires (et pas seulement l'équipe organisatrice restreinte), organiser des formats de réunion ouverts (retour au point 8)

 

- 13. http://fr.ekopedia.org , mutualisation d'outils

 

- 14. la transition versus TVT ne fait ni de militantisme ni de prosélytisme, position qui peut éclairer différemment nos attitudes, nos paroles, nos manières d’aborder nos partenaires. Dit autrement : nous ne sommes pas une association de plus, mais plutôt nous apportons une vision de l’avenir fédératrice des mouvements existants. Cette approche permet de remplacer ce qui nous met en concurrence par ce qui nous rend complémentaires et qui nous rassemble, exactement la même démarche que celle qui a présidé aux rencontres nationales de la transition et à la création de ce collectif de la transition regroupant 12 associations nationales. Nous ne sommes donc pas les seuls dans cette position, et nous sommes bien tous marqués en profondeur par l’appropriation de ces techniques d’animation de groupes et de partage de la parole et du pouvoir évoquées plus haut.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by gorgerouge - dans AET
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gorge Rouge
  • : Essentiellement préparer l'après pétrole localement, fruit d'une quête tous azimuts pour comprendre ce monde de fous.
  • Contact

Profil

  • gorgerouge
  • Voir http://gorgerouge.over-blog.com/article-a-la-recherche-de-l-evidence-14-janvier-2011-65012602.html