Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 08:00

 

En complément à une réponse, positive de ma part, pour envoyer une lettre ouverte à la Ministre du logement & Co.

-------------------------------

 

C'est très schizophrène comme réflexion, j'en conviens, mais je la revendique :

 

la schizophrénie étant une psychose caractérisée par une « perte du contact avec la réalité » et une « désintégration de la personnalité », je ne revendique que la première acceptation.

 

Car de quelle réalité parlons-nous ?

 

241949950_84d7535655.jpg

 

Il existe deux grandes manières de résoudre le mal-logement : celle, classique, utilisée ici, que l'on pourrait qualifier de revendicatrice. Et elle s'inscrit dans le monde occidental actuel : un monde salarié, atomisé (les individus s'organisent chacun de son côté, « chacun sa route, chacun son chemin), monétarisé (en l'occurrence on réclame des sous pour loger les mal-logés).

 

Je vous propose une seconde, une autre réalité. Tellement à nos portes que j'en suis devenu conférencier afin de la voir.

 

Le point focal de cette autre réalité est l'après pétrole, mais ce n'est qu'un aspect qui masque l'étendue de ce que cet après-pétrole va charrier avec lui. Et il masque aussi l'histoire qui nous a menés jusqu'à lui ! Car les énergies fossiles ne sont pas les seules en cause : les indiens et tant d'autres peuples avaient du pétrole sous leurs pieds mais n'y ont pas eu recours.

 

Je vous propose de vous projeter d'ici 2013 ou 2015, date du début du déclin de la production mondiale de pétrole selon l'ancien directeur de la prospection chez Exxon. Avec, précise-t-il, un déclin annuel de 5 à 7 %. Source : éditorial de La Décroissance, en kiosque jusqu'au 28 août.

 

Déjà que l'essence à la pompe augmente imperceptiblement pour certains, très perceptiblement pour d'autres, là à très brève échéance la panique va nous gagner, sauf...

 

3008723084_273f9f3de9.jpg

 

Tout est dans le « sauf » mais la peur nous inhibe, c'est bien connu, donc c'est bien difficile de voir que cette panique et ce chaos ne sont pas inéluctables : ils ne sont pas inéluctables si nous nous auto-organisons de manière concertée et non pas atomisée, à la manière des territoires en transition impulsés en Angleterre depuis 2006.

 

Et là, la question des mal logés, et je pense surtout aux réfugiés climatiques qui déferlerons à mesure que nous approcherons les 5 mètres d'élévation du niveau des océans prévu pour 2100, cette question ne prend plus, mais alors plus du tout la forme d'une quelconque revendication auprès des « zautorités zadministratives » : elle prend plutôt la forme de : « comment organiser l'abondance locale et l'auto-organisation collective accueillante pour continuer à vivre ensemble ? »


Ce qui est possible.

 

On commence quand ?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by gorgerouge - dans braise
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Gorge Rouge
  • : Essentiellement préparer l'après pétrole localement, fruit d'une quête tous azimuts pour comprendre ce monde de fous.
  • Contact

Profil

  • gorgerouge
  • Voir http://gorgerouge.over-blog.com/article-a-la-recherche-de-l-evidence-14-janvier-2011-65012602.html